L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 24 mars 2017
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée littéraire 2016
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Fantastique & Science-fiction
Classique
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Un usage du monde... porte d'Ivry
Dominique Fabre   Des nuages et des tours
L'Olivier 2013 /  16 € - 104.8 ffr. / 147 pages
ISBN : 978-2-8236-0154-1
FORMAT : 14,0 cm × 20,5 cm
Imprimer

Le XIIIe arrondissement, au sud, porte d’Ivry : pas le quartier le plus couru de Paris, dépourvu du moindre touriste, a priori sans charme, entre le périph’, les tours, malgré l’exotisme asiatique, avec ses laissés-pour-compte, ses foyers, ses clochards à la porte de la supérette. C’est là que Dominique Fabre a emménagé et c’est ce morceau de Paris, frère de lait de la banlieue qui le jouxte, qu’il cherche à s’approprier.

Il nous emporte dans ses déambulations de piéton de Paris, promenades sans guide vert et sans panneaux, à travers quelques pâtés de maison, pour découvrir la vie partout, sur le trottoir des maréchaux, dans le PC2, le bus qui fait le tour de Paris, dans le fond des impasses où survivent les foyers de travailleurs immigrés, devant les ruines calcinées d’un refuge pour femmes ou aux portes de carrés de verdure sauvegardés du béton, où l’on cultive envers et contre tout, fraises et courgettes.

Ce que Dominique Fabre cherche à trouver, c’est sa place, en toute saison, entre la porte d’Ivry et la rue de Tolbiac. Son envie d’arpenter sans cesse et de regarder, de parler, c’est pour faire partie de cette vie-là, de n’y être pas un étranger, de pouvoir dire qu’il est de là. Alors il cherche à distinguer les traces de l’immuable Paris, et celles de la ville qui se renouvelle, pour comprendre et y trouver le terreau où il pourra prendre racine. Tout vaut le coup : la laideur du béton oubliée grâce à la lumière oblique qui effleure les tours de quinze étages, les conversations échangées à 7 heures alors que la foule s’engouffre dans les profondeurs du métro. La beauté que Dominique Fabre nous donne à voir surgit des hommes et des femmes qui peuplent ces quelques rues, quel qu’ils soient, simplement parce qu’ils leur donnent une histoire, une épaisseur bien plus palpable que le gris triste du béton.

Attention, ce n’est pas le livre d’un Parisien pour Parisiens. C’est celui d’un homme qui apprend à apprivoiser le monde qui vit autour de lui, doucement, par petites touches, en osant l’aventure : un \'\'Usage du monde\'\' à l’échelle d’un quartier.


Amélie Bruneau
( Mis en ligne le 06/05/2013 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Il faudrait s'arracher le coeur
       de Dominique Fabre
  • La Fille aux neuf doigts
       de Laia Fabregas
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd