L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 20 octobre 2017
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2017
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Psych'Odyssée
Mahault Mollaret   K.O. debout
Plon 2017 /  12 € - 78.6 ffr. / 187 pages
ISBN : 978-2-259-24943-0
FORMAT : 13,3 cm × 21,6 cm
Imprimer

Voici un premier roman ambitieux autant que modeste... ode à la vie. Le récit court de 1988 à 2015 et la mort du narrateur à 27 ans précis. Pas une année de plus.

Il a une enfance heureuse, il va aux puces de Saint-Ouen chaque dimanche avec son père ; il apprend à connaître et à aimer cet homme qui le respecte et comprend sa différence. Il obtient aux puces son premier vinyle de Jimmy Hendrix ; suivront Jim Morrison et Janis Joplin. Qui sont d'ailleurs morts tous les trois à vingt-sept ans... Il devra donc faire comme ses idoles, amis avec qui il communique par la pensée. Et puisque sa vie sera courte, il faudra qu’elle soit intense. Il s’arrange pour vivre en solitaire, sans attache affective, encouragé par l’éducation complémentaire de ses parents. «La vérité, c’est qu’à eux deux, ils m’ont gâté jusqu’au luxe d’accepter ce que j’étais en laissant une porte ouverte sur l’enfance à laquelle je donnais l’impression de tourner le dos. (…) Mon histoire, je l’ai couvée du mieux possible pour que personne ne vienne la réécrire et j’ai fini par me la garder car elle ne faisait rêver que moi» (p.31).

Quand son père meurt précocement d’un cancer - il est ado - sa mère effondrée lui lègue la maison et part soigner les enfants pauvres en Inde. Il ne choisit donc pas de «tomber sur Ramon». Ces deux-là ne vont plus se quitter, soudés par une affection indéfectible. «Orphelin de tout, il est passé de pupille de la nation à la prunelle de mes yeux» (p.39).

Il a trouvé son alter égo, aussi déjanté que lui, quelqu’un sur qui veiller, aimer à la vie à la mort. Ces deux garçons un peu borderline sont faits l’un pour l’autre : le narrateur qui veut, comme toute star qui se respecte, disparaître à vingt-sept ans et Ramon, l’illuminé qui cache sous sa douceur l’origine de tous les maux tapis dans l’enfance. A eux deux, ils se créent un monde harmonieux, parfois insolent et criard, un univers pirate en marge de la réalité quotidienne.

Les chapitres sont courts, incisifs, on s’amuse, on s’émeut des drames de ces personnages de l’ombre qui prennent si bien parfois la lumière dans leurs aventures extravagantes. Les dialogues, absurdes, ont la saveur de ceux de Raymond Queneau. Réalisme fantastique et surréalisme portent ces voix intérieures. Cet apparent fourre-tout, à l’image de la couverture du roman, séduit par la sincérité de l’écriture et ce désir de tout dire par non-dits.

Un plaisir de lecture garanti.


Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 10/02/2017 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd