L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 26 mai 2017
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée littéraire 2016
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Fantastique & Science-fiction
Classique
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Le chant du cygne…
Yan Lianke   Un chant céleste
Philippe Picquier 2017 /  13 € - 85.15 ffr. / 96 pages
ISBN : 978-2-8097-1250-6
FORMAT : 13,0 cm × 20,5 cm

Sylvie Gentil (Traducteur)
Imprimer

Né en 1958 dans la province du Henan, Yan Lianke a été écrivain de l’Armée populaire chinoise. Un chant céleste, fort bien traduit par Sylvie Gentil, est un conte poétique et étrange.

«L’univers était parfum d’automne»... Dès la première phrase, Yan Lianke entraine son lecteur dans un paysage rural au temps de la moisson du maïs. Mais si les villageois récoltent en abondance dans les terres proches du village, la veuve You Sipo, mère de quatre enfants idiots congénitaux, elle, s’est vue attribuer les terres les plus lointaines, sur la crête, bien fatigantes.

Comment You Sipo fait-elle face à l’adversité, avec la présence invisible de son mari qui vit au royaume des ombres ? Réussir à nourrir ses enfants, les caser dans de bonnes familles chez des «gens-complets», eux qui sont stupides. Yan Lianke décrit ce combat quotidien, l’obstination maternelle, de la silencieuse You Sipo, qui naguère chantait l’opéra, mais qui a abandonné depuis la succession de malheurs, ce qui ne l’empêche pas d’avoir la langue bien pendue et une énergie jamais en défaut pour protéger ses «quatre idiots» que rejette le village. Aussi, lorsqu’elle apprend qu’un remède peut sauver ses enfants, elle n’hésite pas à planifier sa mort pour que vivent en «gens complets» les «quatre idiots».

Ce résumé ne rend que faiblement compte de la poésie qui se détache du récit, et de la figure émouvante de You Sipo, qui, tel le cygne de la légende, retrouvera son chant dans ses derniers instants. Faussement naïf, un conte qui laisse en tête des nombreuses images, et donne à rêver d’une édition illustrée… L’occasion aussi d’aller lire les huit romans de l’auteur, publiés aux éditions Picquier.


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 22/03/2017 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd