L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 24 juin 2017
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée littéraire 2016
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Fantastique & Science-fiction
Classique
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Il est où le bonheur ?
Griet Op de Beeck   Bien des ciels au-dessus du septième
Editions Héloïse d’Ormesson 2017 /  19 € - 124.45 ffr. / 331 pages
ISBN : 978-2-35087-407-4
FORMAT : 14,2 cm × 20,7 cm

Isabelle Rosselin (Traducteur)
Imprimer

Voici le premier roman très réussi d'une écrivaine néerlandaise : plusieurs narrateurs, entre 12 et 71 ans, presque tous de la même famille, composent le récit.

Jos, le grand-père, restaurateur à la retraite, boit beaucoup trop pour oublier un terrible secret et ignorer la méchanceté de son épouse Jeanne, bipolaire et agressive avec tous. Eva, 36 ans, sa fille, est psychologue dans une prison. Mal dans sa peau, elle a du mal à garder la distance professionnelle nécessaire avec les détenus. Elle a un faible pour le Congolais Henri, un peu perdu, un peu vantard, ce qui entraîne une réprimande du directeur de la prison. Elle est dépressive, pleine d’empathie pour la terre entière, à l’écoute des autres, toujours là pour réconforter, n’arrivant pas ou ne voulant pas trouver l’âme sœur. Elle est plongée dans l'univers de solitude qu’elle s’est créé.

Elsie, sa sœur, est directrice de théâtre, mariée à Walter, un médecin qui délaisse sa famille pour son travail ; elle va tomber amoureuse d’un peintre connu, Casper, prêt à quitter sa famille pour elle. Elle hésite à tout quitter pour vivre son amour. Lou, sa fille de 12 ans, ne se plaît pas au collège. «Eva ne ressemble pas du tout à maman, même si elles sont sœurs. Eva ressent les choses comme moi. Elle sait bien observer, encore mieux écouter. C’est pour ça que j’aime tellement passer des moments avec elle, je crois». Casper a l’impression de redécouvrir le bonheur avec Elsie, mais a des états d’âme pour délaisser sa famille et surtout son fils Willem ; il ne supporte plus sa double vie.

Chaque personnage, dans des chapitres courts, parle de lui et nous fait part de ses sentiments, ses bonheurs inattendus, ses tristesses. Tous n’arrivent pas à vivre avec eux-mêmes, ou les autres. Ils jouent la partition voulue par la société mais l’hypocrisie a ses limites. Une grande solitude les habite, ils n’arrivent pas à communiquer de façon bénéfique entre eux, ils passent à côté de leur vie. Ils sont sincères mais enfermés dans leur routine, les apparences, les conventions, ils risquent le drame à tout moment.

Bien des ciels au-dessus du septième est un roman réaliste ; chacun réagit à sa solitude avec ses moyens, essaie de surmonter ses doutes, ses douleurs pour arriver à survivre et atteindre une parcelle de bonheur. La fin est inattendue. Ce premier roman a été adapté au cinéma.


Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 05/05/2017 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd