L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 22 mai 2018
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2017
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Vertu, transparence, humilité
Richard Malka   Tyrannie
Grasset 2018 /  22 € - 144.1 ffr. / 390 pages
ISBN : 978-2-246-85894-2
FORMAT : 14,0 cm × 20,5 cm
Imprimer

Vertu, transparence, humilité... Tels sont les trois mantras de l'ultra-nationaliste Isidore Aztri, maître de l’Aztracie dont la capitale est Attique-Laxor. Il tyrannise les habitants de ce petit pays imaginaire aux montagnes et plaines arides. Le premier roman de Richard Malka, avocat et scénariste de BD, est une révélation par sa précision et son imagination, précision implacable sur le monde judiciaire, et une imagination infinie, dépeignant cette dictature.

Isidore, après avoir été un enfant adorable, a été abusé sexuellement par une mère... si jolie. Il ne s’est jamais remis de ce traumatisme et il veut se venger des autres en supprimant toute individualité. Il aspire à la vertu qu’il a perdue pour tout son peuple. Il fait voiler le visage des enfants, écrit et diffuse dans toute la nation Le Manifeste du juste, devient le maître absolu de toutes les consciences, tout cela pour effacer son péché. «Transparence, vertu, humilité, les trois piliers d’une nouvelle croyance, d’un nouvel idéal. Sous la bannière de ces thèmes, j’ai conquis le pouvoir. (…) Une nouvelle transcendance leur est offerte et ils l’attendaient». Au coeur de l’Aztracie des mines de platine à ciel ouvert sont exploitées par les esclaves ; on trouve aussi une sexualité contrôlée, une opposition pratiquement inexistante et durement réprimée, une délation généralisée, un pouvoir cruel, impitoyable et imprévisible...

Au palais de justice de Paris, devant les journalistes du monde entier, un célèbre pédiatre, originaire de ce pays terrifiant, seul rescapé d'une fuite durant laquelle sa femme et ses enfants ont été assassinés, est accusé d’avoir tué de sang-froid un diplomate de l’ambassade d’Aztracie en France. Le roman s’étend sur les vingt-cinq jours du procès : Raphaël Constant, jeune avocat brillant et mystérieux, défend Oscar Rimah devant la Cour d’Assises. Il a voulu attirer l’attention des nations occidentales, indifférentes au sort de ce peuple asservi. Doit-on innocenter Oscar au nom de l’humanité et condamner ce régime barbare... ou l’emprisonner comme l’exige le droit ?...

Richard Malka nous entraîne dans les coulisses du procès. Nous assistons à la totalité des débats, à l’inquiétude du prévenu et aux hésitations de son défendant, aux émotions intérieures des juges et des jurés partagés selon les penchants politiques. Les plaidoiries de la défense et de la partie civile sont retransmises sous forme de joute verbale. Nous savons ce qui se passe dans la tête des avocats, nous avons accès à l’envers du décor. Comment distinguer le bien du mal ?...

Pendant le procès, la dystopie se poursuit en Aztracie, Isidore devenu dément durcit la condition de son peuple, tue sans arrêt et prétend devenir un dieu-vivant ; sa nouvelle ''bible'', Le Livre des purs, est encore plus stricte que le premier opus.

«A compter de ce jour, Aztrides,
Le sacrifice sera votre honneur,
La grandeur votre horizon,
La pureté votre sang,
L’Idéal votre vie
Pureté-Virginité-Ecologie»


Entre 1984 et Douze hommes en colère, ce thriller judiciaire, à l’écriture précise, énergique... mais aussi séduisante et accrocheuse, est une réussite incontestable, mêlant récit d’anticipation et chronique judiciaire... sans oublier une touche sentimentale : Raphaël aime Amalia, la plus jolie des Aztrides...


Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 05/02/2018 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd