L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 21 octobre 2017
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2017
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Biographies, Mémoires & Correspondances  
 

L’Ermite de Croisset
Michel Winock   Flaubert
Gallimard - Folio 2015 /  10.20 € - 66.81 ffr. / 766 pages
ISBN : 978-2-07-046348-0
FORMAT : 10,9 cm × 17,8 cm

Première publication en mars 2013 (Gallimard - Biographies)
Imprimer

Avant même d’ouvrir ce livre, on se pose inévitablement une question, celle que précisément l’auteur s’adresse à lui-même à la première ligne de l’introduction : «Pourquoi écrire une biographie de Flaubert ? Une de plus…» Il est vrai que la vie de Flaubert est un champ déjà profondément labouré ! Mais Michel Winock se justifie ainsi : un éblouissement ancien, à la lecture, alors étudiant à la Sorbonne, de l’Education sentimentale et, bien plus tard, «un déclic», selon ses propres termes, lors de la parution du cinquième volume de la correspondance de Flaubert dans La Pléiade. Mais il ajoute immédiatement que son objectif n’est «d’aucune façon concurrencer et encore moins rejoindre la cohorte des spécialistes attitrés», mais «seulement dans ces pages à faire partager au public l’intérêt que j’ai pour l’«ermite de Croisset», en campant la vie d’un homme dans son siècle. Une biographie pour le plaisir, mais une biographie d’historien».

Mais allons au-delà de cette interrogation liminaire : Michel Winock n’est certes point un novice en biographie puisqu’on lui doit déjà celles de Madame de Staël et de Clemenceau, pourtant en consultant sa bibliographie, on constate qu’il n’a abordé ce genre que tardivement, en 2007, soit trente ans après sa première publication notable. Pourquoi donc ce revirement tardif ? L’explication en est, de son propre aveu, que la biographie n’était pas auparavant considérée comme un genre noble chez les historiens, qui risquaient en la pratiquant de se perdre dans les détails et de ne retranscrire que, souci bourgeois, le singulier. De plus, le marxisme alors régnant privilégiait l’histoire des masse et celle de la lutte des classes. La biographie n’était donc vue alors que tout au plus comme du roman, certes vrai, mais pas de la «vraie» histoire. Aujourd’hui, le genre biographique a été réhabilité dans l’université française, tournant que l’on date souvent de la parution du Louis XI de Murray Kendall (1971), et consécration du renouveau du genre : le Saint- Louis de Le Goff, en 1996 voir l’ouvrage de François Dosse, Le Pari biographique, Ecrire une vie (2011). L’historien peut donc se livrer à ce genre littéraire qui, en réalité, et c’est le cas ici, permet au travers d’un homme et d’une œuvre, de donner une image, certes synthétique, mais concrète et exacte, d’un siècle.

Du double intérêt pour l’histoire et la littérature, plus tardif pour la première, mais qui a fini par triompher, résulte que la biographie que Michel Winock nous livre aujourd’hui est à la fois l’itinéraire d’un homme dans son milieu et son époque, mais aussi, mais autant, l’analyse de la genèse et du contenu de son œuvre. Tout d’abord, l’époque. On a l’impression qu’autant que la biographie de Flaubert, c’est celle de son siècle agité, voire incohérent, qui fait le fond de l’ouvrage. Là, l’historien est à son affaire et les événements, les hommes politiques défilent. Mais, tout autant, il s’agit sans le moindre doute d’une véritable biographie, une «vie» de Flaubert. On sent que l’homme, avec ses contradictions, a fasciné Michel Winock. Quelle montagne de contradictions en effet que Flaubert : bourgeois qui déteste la bourgeoisie et le proclame hautement, perfectionniste du style qui se déchaîne dans ses lettres, amateur de voyages qui se sédentarise, même s’il ne se cloître pas autant qu’on l’a dit, amoureux de l’amour qui s’y refuse au nom de son œuvre autant que celui-ci risque d’aliéner sa liberté créatrice. L’auteur sait montrer la grandeur et la petitesse du personnage, mais aussi tenter d’expliquer ses dilections comme ses phobies. Mais c’est peut-être finalement l’œuvre qui le retient davantage, à juste titre si l’on veut bien admettre que c’est elle que la postérité a retenue et louée, davantage que son auteur. La fascination qu’elle exerce depuis l’origine (même si les appréciations des contemporains ne furent pas unanimes) est indéniable et constante. Fascination qui tient, selon Michel Winock lui-même, autant au style qu’au travail sous-jacent. On ne rappellera pas les épisodes souvent narrés sur le «gueuloir» et les monceaux de pages détruites ou raturées jusqu’à la perfection atteinte. Mais Michel Winock sait aller au-delà et analyser finement les rapports entre l’auteur et son œuvre, notamment la contradiction de cet écrivain à la fois soucieux d’objectivité et prétendant par là s’effacer devant son œuvre, et pourtant démiurge : «L’auteur est bien présent ; il ne parle pas, il ne dit pas «je» ; il ne commente pas, il ne juge pas, mais sa personnalité perce à chaque paragraphe» (à propos de deux scènes de déclaration d’amour dans Madame Bovary, mais qui peut s’appliquer à toute l’œuvre).

On soulignera enfin la bonne idée de Michel Winock d’avoir complété son propos par plusieurs annexes de grand intérêt : une copieuse bibliographie, y compris les sources manuscrites et la filmographie, ainsi qu’une chronologie et un utile index ; mais surtout une «petite anthologie» selon les termes mêmes de l’auteur, fournissant des formules flaubertiennes classées par mot-clé et un «florilège» des appréciations portées sur l’auteur et l’œuvre, également organisé à partir de mots-clés. Le lecteur découvrira dans la première des formules qui valent bien celles du fameux Dictionnaire des idées reçues et, dans la seconde, des opinions variées, parfois inattendues, voire franchement hostiles, ce qui ne fait que rajouter au piquant de la lecture de l’ouvrage. Le passionné de Flaubert a su là faire preuve d’objectivité, même si l’on peut le soupçonner, s’agissant de Sartre, d’avoir sélectionné un extrait de la biographie monumentale autant qu’inachevée qui témoigne d’un contresens complet sur les rapports de Flaubert avec la bourgeoisie… et le monde ouvrier. Mais chacun s’amusera à découvrir quel grand nom de la littérature a pu écrire que Flaubert «a renouvelé presque autant notre vision des choses que Kant» ou, à l’inverse, que tel autre a pu conclure ainsi son analyse du style flaubertien : «Mon Dieu, comme il devait pleuvoir à Rouen».

Hâtons nous de dire, pour rebondir sur cette dernière phrase que la vie même de Flaubert est loin d’être morne et grise et que l’«ermite» de Croisset était loin d’être un reclus ! Le lecteur y trouvera son compte de pittoresque et de sujets d’intérêt de toute nature, de la prostitution au voyage en Orient en passant par l’archéologie carthaginoise ou les mœurs littéraires parisiennes. Au total, une œuvre hautement recommandable qui enrichira celui de ses lecteurs qui pratique déjà l’œuvre de Flaubert, mais qui peut se lire aussi, sans connaître aucune des œuvres du maître, comme une plongée dans le XIXe siècle français, provincial et parisien, guidée par l’un de ses meilleurs connaisseurs.

Le pari de Michel Winock est gagné : une biographie pour le plaisir, le sien et celui de son lecteur, mais une biographie d’historien, où ce plaisir ne se prend pas au détriment de l’exactitude et du sérieux.


Jean-Etienne Caire
( Mis en ligne le 06/07/2015 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Dictionnaire Flaubert
       de Jean-Benoît Guinot
  • Les Voix de la liberté
       de Michel Winock
  • Madame de Staël
       de Michel Winock
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd