L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 18 novembre 2017
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2017
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Classique  
 

Little Women
Clémence Dane   Régiment de femmes
Belfond - Vintage 2014 /  19 € - 124.45 ffr. / 492 pages
ISBN : 978-2-7144-5677-9
FORMAT : 13,9 cm × 20,4 cm

Jeanne Fournier-Pargoire (Traducteur)
Imprimer

Inspirée de sa propre expérience, Clemence Dane nous plonge dans l’univers d’un pensionnat pour jeunes filles dans la campagne anglaise, entre les deux guerres. Le titre retranscrit parfaitement l’atmosphère dans laquelle l’auteure se livre à une profonde introspection des rapports et des liens qui se construisent entre ces femmes. Elle décrit avec tact et beaucoup de subtilité ce monde de filles. On entre dans un véritable huis-clos où passions et amitiés se développent, se confrontent et s’affrontent. Le point de départ de ce roman n’a rien d’attractif et pourtant, progressivement, grâce à la finesse des portraits psychologiques, on perçoit les luttes de pouvoir et d’influences, les ambitions, les rancœurs de chacune.

Cet univers de femmes a pour contexte le conservatisme de la société anglaise des années 1920. Les femmes sont éduquées dans un carcan strict et sévère ; pourtant, on est ici dans une institution pour filles qui a pour objectif de les rendre plus savantes, plus cultivées. On entrevoit également le monde des femmes qui travaillent même si elles n’enseignent qu’aux filles. La Première Guerre mondiale a nettement fait progresser la condition féminine et leur indépendance d’esprit ; cela se ressent tout au long du récit.

Une femme règne en maître sur ce pensionnat. La directrice, Clare Hartwill, exerce une véritable tyrannie aussi bien sur les élèves que sur les professeurs. C’est un professeur charismatique et passionnant, qui partage avec les élèves sa passion des Arts et des Lettres. Toutes les élèves tentent d’attirer son attention pour obtenir sa reconnaissance. Au contraire, une jeune enseignante, Alwynn, entoure ses élèves de sa tendresse et de sa bienveillance. Deux conceptions de la transmission des savoirs se confrontent : l’une valorise les élèves, les encourage, les soutient, l’autre les remet sans cesse en cause pour obtenir le meilleur d’elles-mêmes.

Les deux femmes apprennent à se connaître et s’apprécient. Mais cette amitié est compliquée par le caractère possessif de la directrice qui veut s’accaparer la jeune enseignante pour elle seule. On assiste alors à un jeu de pouvoir et de domination insidieux et palpable dans tous les rouages de l’institution. L’auteure présente cette intrigue psychologique avec beaucoup d’originalité, un peu comme une enquête d’Agatha Christie. Comme au théâtre, le décor est planté, le profil des personnages est précisément défini et l’intrigue se dévoile méthodiquement au fil des pages.

Cette réédition de cet ouvrage publié en 1917, en Angleterre, est donc l’occasion de découvrir une œuvre et son auteure, aussi surprenante qu’audacieuse.


Frédérique de Craene
( Mis en ligne le 17/10/2014 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd