L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 19 novembre 2017
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2017
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Poches  
 

Plaisirs minus
Jean Teulé   Comme une respiration
Pocket 2017 /  5,40 € - 35.37 ffr. / 144 pages
ISBN : 978-2-266-27760-0
FORMAT : 10,8 cm × 17,8 cm

Première publication en octobre 2016 (Julliard)
Imprimer

Il y a d’abord l’histoire de ce voyage dans un train de banlieue, entre stéréotypes et réalité, la visite d’un musée des automates, une vieille dame qui danse dans la rue, un vieux monsieur qui revit une fois par mois quand sa locataire vient lui payer son loyer, un chien empaillé et des asticots, un enfant qui aime les punitions et un autre qui ne se laisse pas embêter.

Et puis ça continue : le sauvetage d’un chevreuil, une errance poétique dans le métro parisien, un oiseau sauvé et une histoire d’amour coulée, une jeune fille qui veut se suicider et une femme qui invoque le diable des Mauritaniens sans le savoir, un homme qui n’a pas de cancer et un autre qui manque de mourir en sous-marin… etc. Plein de petites histoires, de petites tranches de vie, de petites anecdotes du quotidien qui éclairent des individus, des attitudes, des comportements beaux ou tristes. L’humanité, dans toute sa diversité, croquée d’un mot, d’une réplique, d’un portrait rapide. Du triste, du drôle, du méchant, du rassurant : la vie quoi, façon puzzle.

Et voilà Teulé qui fait du Delherm : même format court, même «leçon de vie» à l’arrache, petite morale à la fin et tutti quanti. Alors c’est mignon, gentillet, enlevé, il y a quelques vrais beaux morceaux d’émotion et de poésie, des essais de dessin, de roman photo… mais on reste un peu sur sa faim après ce court recueil, et du reste, c’est plus le personnage Teulé qui se vend que ses nouvelles.

Alors certes, il y a cette indiscutable fantaisie, cette légèreté qui, même dans la dernière nouvelle, la plus triste, enjolive un moment difficile de la vie. Et de la douceur aussi, une empathie littéraire pour ce petit monde de la rue et ses soucis. Mais quoi, tout ça pour ça ? Un recueil sympathique, qui tranche peut-être un peu trop avec l’œuvre du gars Teulé.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 06/11/2017 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Charly 9
       de Jean Teulé
  • Je voudrais me suicider mais j’ai pas le temps
       de Jean Teulé , Florence Cestac
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd