L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 23 février 2018
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2017
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Récits  
 

Médecin
John Berger   Jean Mohr   Un métier idéal - Histoire d'un médecin de campagne
L'Olivier 2009 /  19.50 € - 127.73 ffr. / 167 pages
ISBN : 978-2-87929-654-8
FORMAT : 14cm x 20,5cm

Traduction de Michel Lederer.
Imprimer

Ce livre qui s’apparente plutôt à un journal d’investigation et de témoignage singulier sur le quotidien d’un médecin de campagne anglais, est une réédition ; il a été écrit il y a 42 ans. Et pourtant, même si certains contextes sociaux ont vieilli, les questions de fond que soulèvent l’auteur sont éternelles.

L’auteur a accompagné durant plusieurs mois John Sassall, médecin dans une campagne anglaise caractérisée par une misère socio-économique grave. Dans ses visites à domicile comme dans son cabinet, le médecin écoute, soigne, rassure, accompagne, soutient face à l’adversité de la maladie puis de la mort. Tour à tour praticien doué d’une technicité solide, fin psychologue qui recueille les douleurs intrinsèques de patients de tous âges, assistant social qui tente de remuer ciel et terre pour résoudre des imbroglios administratifs, le docteur n’en reste pas moins, aux yeux des habitants une icône respectable et admirée, à l’image de ces vieux sages des temps anciens à la fois enviés et redoutés.

John Sassall donc, quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit, qu\'il pleuve ou qu\'il vente, court au secours du malade, du désœuvré qui se perd dans la dépression, des familles qui pleurent un proche mourant, sans jamais, un seul instant, sourciller, montrer un signe de faiblesse.

Et, c’est dans l’interstice de ces prouesses que John Berger s’infiltre avec une grande finesse et une pertinence audacieuse. Ainsi, une grande partie de Un métier idéal s’attache à questionner les motivations personnelles qui poussent de la sorte cet homme, et ce malgré son engagement louable et inestimable, sa sincérité sans faille, à se rendre d’une telle façon presque héroïque, indispensable, auprès de ces ruraux simples, sans envergure. Son abnégation est parfois troublée par des fatigues, des débordements d’émotion furtifs, que l’auteur et le photographe, Jean Mohr, perçoivent, malgré la dissimulation ou la pudeur du praticien. Vient-il chercher dans ce quotidien à mi chemin entre le sacerdoce et la passion, un moyen de combler un vide intérieur ? Est-ce un défi lancé à l’adversité et à l’incurable mortalité de l’existence ? Où puise-t-il cette énergie incroyable, cette ressource sans cesse renouvelée pour diagnostiquer, panser et vaincre, parfois comme si la maladie s’emparait de son propre corps ?

Les convictions de John Sassall tout comme sa personnalité sont mystérieuses. Entre solitude extrême et sociabilité exacerbée, le métier de médecin de campagne semble une activité totalement singulière dans l’univers médical. Entre admiration et interrogation, les choix et les engagements de John Sassall restent pertinents dans une médecine du 21e siècle souvent décrite comme à deux vitesses et s’éloignant trop souvent de l’humain.


Frédéric Bargeon
( Mis en ligne le 15/05/2009 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd