L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 18 décembre 2017
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2017
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Récits  
 

Le bonheur en mode nageur
Chantal Thomas   Souvenirs de la marée basse
Seuil - Fiction et cie 2017 /  18 € - 117.9 ffr. / 222 pages
ISBN : 978-2-02-134315-1
FORMAT : 14,5 cm × 20,5 cm
Imprimer

Voici un livre de rentrée qui sent bon les vacances, les maisons de famille, les grands-parents, les moments de joie collective ou de tristesse solitaire. C’est comme roman que paraît Souvenirs de la marée basse mais ce qui ressort le plus à la lecture, c’est l’aspect autobiographique du récit. Chantal Thomas y évoque son enfance, son adolescence, et ressuscite sa mère Jackie dont elle fait le portrait en creux.

La véritable héroïne dans le récit reste néanmoins Chantal qui a hérité de sa mère la passion de la natation et de la mer. Elles vivent d’abord à Arcachon ; les grands-parents ont découvert cette côte idyllique avec les congés payés de 1936. Chantal, fille unique, connaît les joies de l’amitié enfantine avec Lucie, fille d’un professeur de lettres («toutes les lettres ?»), qui la fait rêver avec la Princesse du Palais des Mers, conte enchanteur qui anime la plage et emporte les deux fillettes dans un monde onirique.

Fille d’une mère distraite et lunatique, tout entière tournée vers ses performances de nageuse, Chantal devient vite autonome, libre et, grâce à son imagination inépuisable, elle s’invente des mondes pendant ses journée de vacances. La mer représente le centre de son univers.

Chantal Thomas nous communique la volupté d’être dans l’eau : «Qu’il s’agisse du crawl ou d’une autre nage, je n’ai pas besoin d’apprendre parce que je sais nager. Ça ne s’explique pas, c’est ainsi. Il m’a suffi un beau jour, après m’être amusée dans l’eau des mares et des baïnes de franchir quelques bancs de sable et de rejoindre le Bassin (…), la mer, de m’allonger dans ses vaguelettes, puis tout simplement de me laisser porter…».

Pour l’enfant, Arcachon c’est une ville d’hiver, c'est aussi une ville d’été, d’automne et de printemps, chaque saison portant un charme particulier. Elle garde aussi le souvenir de sa grande poupée, héritée de son arrière-grand-mère Zélie, la forêt, monde mystérieux qui l’effraie, et le club de gymnastique sur la plage.

Jackie et Chantal quittent ensuite l’Atlantique pour la Côte d’Azur, Menton : la mer, le sport, les vacances encore toute l’année. L’eau omniprésente n’est jamais triste, les vagues emportent avec elles les joies et les peines.

Ce roman d’atmosphère évoque les bains de mer et l’enfance un peu solitaire de Chantal Thomas, en compagnie d’une mère instable mais aimante à sa façon. Il faut se laisser porter par la musicalité des mots, fermer les yeux pour ressentir ces souvenirs un peu surannés, le charme de l’enfance lointaine, un hymne d’amour à la mer, à la mère. Chantal Thomas possède un admirable pouvoir de séduction, pas un mot de trop, l'invisible miracle poétique d’un texte en prose, un écriture précise, si élégante. «Il n’y a pas que les algues et les coquillages à me figer en contemplation. L’humanité aussi présente des spécimens passionnants. Je les regarde pareil que les autres mystères de la plage, avec la même attention».


Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 18/09/2017 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd