L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 22 mai 2018
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2017
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Récits  
 

Père et manque
Frédéric Saenen   L'Enfance unique
Weyrich Edition 2017 /  14 € - 91.7 ffr. / 196 pages
ISBN : 978-2-87489-416-9
FORMAT : 12,5 x 21,5 cm

Frédéric Saenen collabore à Parutions.com
Imprimer

Frédéric Saenen ne cache à personne ses penchants céliniens et son goût d'une littérature classique qui n'empêche pas le phrasé peuple. L'Enfance unique, littéraire autoscopie, remembrance brodée de mots par gerbes, poétiquement acoquinés, triturés, redéfinis dans un aller-retour qui est aussi un voyage dans les langues, c'est aussi cela : un récit célinien, peuple, wallon, belge, européen, saeninien.

L'auteur rappelle sur 200 pages une enfance lovée entre les années 70 et 80, quand Dallas à la télé n'empêche pas encore qu'un certain modus vivendi ancestral demeure : populaire et villageois, ouvrier, wallon. Enfant unique, abandonné par son père, "aléa jecté dans le grand débarras de cette vie'', Frédéric grandit et grossit entre une mère et ses parents, mots et expressions qui font de cette enfance, aussi, une sorte d'ethnogenèse personnelle dont la langue nous est dite et traduite à la fin de chaque chapitre.

L'enfant unique grandit... à rebours, dans une série de courtes évocations remontant le fil d'années 80 qui paraissent aujourd'hui si lointaines, anachroniques. L'adolescent rajeunit au gré des explorations personnelles - la masturbation, "faire mousser moi" - et des témoignages familiaux, portraits touchants et pagnoliens des grands-parents et de la mère.

De la formation littéraire, étrangement, on n'apprendra rien. La ferveur de l'homme de lettres fut donc plus tardive ? Un prochain opus livrera-t-il la carte des explorations romanesques de Frédéric Saenen ? L'auteur se penche par contre sur son vice, le jeu, la flambe dans des salles, versions wallonnes de Las Vegas... où les Sue Ellen s'appellent plutôt Ginette. Une maladie en pied de nez au hasard... "Pair et manque"... alors que manque le père... Le chiffre de Fred, c'est le 8.


Thomas Roman
( Mis en ligne le 16/04/2018 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd