L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 17 décembre 2017
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2017
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Fantastique & Science-fiction  
 

Omale, saison 2
Laurent Genefort   Les Vaisseaux d'Omale
Gallimard - Folio SF 2016 /  8,70 € - 56.99 ffr. / 500 pages
ISBN : 978-2-07-079324-2
FORMAT : 10,8 cm × 17,8 cm

Première publication en mars 2014 (Denoël - Lunes d'encre)
Imprimer

Omale, c’est cet univers, pas infini mais immense, installé au creux d’une sphère de Dyson, emprisonnant un soleil et deux satellites, un univers si vaste qu’il abrite plusieurs races extra-terrestres cohabitant – non sans difficultés - et collaborant parfois pour un objectif plus ambitieux.

Car après des millénaires de découverte, d’affrontements, de conflits entre les races, une véritable trêve et une tentative de mixité se sont instaurées entre Humains, Chiles et Hodgquins, avec, comme un symbole, une ville commune, mais aussi des recherches communes. C’est la mission confiée à Ipis, une physicienne au caractère bien (trop) trempé, chargée de recruter une équipe, humaine et hodgquine pour lancer, pour la première fois, un vaisseau spatial, voler dans l’espace omalien, découvrir les secrets des deux lunes d’Omale et, accessoirement, nouer des liens avec une race qui n’évolue que dans l’espace intérieur, les Aezirs.

Au-delà de ce projet, il s’agit, enfin, surtout, de connaître un peu mieux les mystérieux vangks, créateurs d’Omale, et leurs portes, des ponts spatiaux qui ont attiré naguère les diverses races sur Omale… percer les mystères de la création et, peut-être, rencontrer les créateurs. Mais avant de réaliser ce programme, il faudra traverser l’aire hodgquine et ses immeubles vivants, affronter une expédition chile, fabriquer une fusée et même, peut-être, découvrir de nouvelles races extra-terrestres. Et surtout, il faudra faire cohabiter, au service d’un même idéal, humains, chiles et hodgquins… Est-ce vraiment raisonnable ?

Si ce n’est pas un adieu, cela y ressemble, mais un adieu en forme d’apothéose, pour un univers désormais en partie éclairci : avec Les Vaisseaux d’Omale, Laurent Genefort livre le volume le plus haletant de la série, tant le lecteur a enfin l’impression d’obtenir les réponses aux questions qu’il se pose depuis maintenant trois ouvrages et de nombreuses nouvelles. Toujours aussi passionné par la question des rapports entre cultures et sociétés différentes, entre races différentes, l’auteur met en scène, dans un long roman au rythme croissant et à l’intrigue de plus en plus dense, un groupe d’individus qui vont apprendre à composer, fusionner avec, en toile de fond, Omale, décor d’autant plus motivant qu’il recèle nombre de mystères.

Entre Jack Vance et Stefan Wul, Laurent Genefort s’inscrit, avec ce cycle grandiose, dans une SF humaniste, qui joue de la science et surtout de l’ethnologie (ou plutôt de l’exobiologie) pour explorer quelques problématiques majeures de la SF, à commencer par les rapports entre des êtres si divers. Et le tout avec un souffle digne d’un space opera, et sur une intrigue qui rappelle, dans son esprit, celle du Bateau fabuleux de Philip Jose Farmer : un groupe hétéroclite construit, de bric et de broc, un engin avant de se lancer dans une quête pour comprendre l’univers. On commence par découvrir l’aire hodgquine et en percer les mystères (ainsi que la psyché, si différente de celle des humains et des chiles) pour, peu à peu, se concentrer sur les personnages. Ainsi, la boucle est bouclée et, entre les divers romans, c’est une partie d’Omale, avec ses faunes, ses flores, ses sociétés, ses cultes, ses règles, qui se déploie pour l’amateur de SF. Une exploration en règle d’un univers immense, menée comme une expédition scientifique, avec ses intrigues et ses péripéties.

Chaque roman d’Omale peut se lire à part, mais ce serait dommage de commencer par celui-là, tant il semble coiffer toute la série et montrer, au-delà des différences, les stratégies communes de la vie. Une fresque donc, indispensable à tout amateur de SF, et de space opéra ethnographique.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 28/10/2016 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Omale - Tomes 1 & 2
       de Laurent Genefort
  • Mémoria
       de Laurent Genefort
  • Points chauds
       de Laurent Genefort
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd