L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 21 octobre 2017
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2017
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Fantastique & Science-fiction  
 

Bollywood et silicon valley
Ian McDonald   La Petite déesse
Gallimard - Folio SF 2016 /  8,20 € - 53.71 ffr. / 480 pages
ISBN : 978-2070467709
FORMAT : 11,0 cm × 17,8 cm

Gilles Goullet (Traduction)
Imprimer

Une Inde de l’avenir, du second XXIe siècle, une Inde moderne, bardée de haute technologie, de robots, d’ingénieurs high-tech, de gadgets, de virtuel, d’interfaces… Une Inde modernissime… et, en même temps, l’Inde «éternelle» et ses clichés : une démographie toujours aussi délirante, un déséquilibre homme-femme devenu problème de société, une pauvreté qui demeure endémique, le poids démesuré des traditions et des coutumes, la rigidité des castes…

«Il faut que tout change pour que rien ne change», disait le prince de Salina dans Le Guépard. Alors voilà, dans l’Inde de La Petite déesse, tout a changé : deux États revendiquent chacun d’incarner l’esprit indien, respectueux de la tradition ou tourné vers un futur idéalisé, et ces deux États sont, logiquement, en rivalité, pour l’eau notamment, mais aussi pour tout le reste. On se fait la guerre donc, à coup de robots de combats – non sans fasciner des gamins nourris à la culture japonaise et inconscients de la réalité du «jeu» - ou de programmes plus ou moins malveillants et plus ou moins intelligents.

Car le vrai enjeu de l’ouvrage est là : dans cette Inde partitionnée, et encore attachée à son passé, ses dieux, ses soap-operas produits par un Bollywood virtuel, les intelligences artificielles ont émergé, non pas de simples automates mais de vraies IA, de moins en moins détectables, de plus en plus différentes, des IA qui peuvent concevoir des attachements, des sentiments, éprouver la beauté, la tristesse, la jalousie. Des IA dont on se demande s'il faut les discipliner et si, même, il est encore temps. La question est à la fois locale et mondiale, politique et philosophique. Et tandis que certains cherchent une épouse (pas évident quand le ratio homme femme est de 75/25), que d’autres ourdissent des stratégies financières et militaires sur plusieurs générations pour se débarrasser d’un concurrent, qu’une danseuse célèbre peut décider de se marier avec une intelligence artificielle (avec toutes les problématiques que cela peut poser), un autre monde, virtuel et réel, émerge. Un monde où l’humanité peut bien rêver de perfection – plus de maladie, des dons parfaits obtenus par génie génétique et une espérance de vie doublée – mais un monde où la machine, discrètement, s’impose, comme support futur pour une humanité que sa chair répugne.

Cette série de nouvelles fait suite au roman, primé, Le Fleuve des dieux, dans lequel McDonald explorait déjà les contours d’une Inde futuriste et high-tech : retour dans cet univers singulier, si contrasté, si complexe… un univers qui se précise à chaque nouvelle, et dont on devine les contours, les aspects visibles et les marges très angoissantes. Le charme de cette lecture, c’est déjà celui d’une vraie écriture, dotée d’un souffle puissant, admirablement traduite, et qui compose peu à peu une image kaléidoscopique de l’Inde future. C’est aussi cette impression de comprendre, texte après texte, des éléments du problème, de prendre de la hauteur d’une nouvelle à l’autre, de découvrir un fait qui explique une histoire précédente, bref, de progresser dans un monde qui se dévoile lentement, sans leçon de choses trop pesante, mais par bribes impressionnistes.

Un livre monde, qui complète merveilleusement le roman originel, et qui souligne, si besoin était, l’immense talent de McDonald. Indispensable.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 18/01/2017 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Roi du matin, reine du jour
       de Ian McDonald
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd