L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 21 octobre 2017
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2017
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Fantastique & Science-fiction  
 

Chronique d'un délitement annoncé
Jérôme Leroy   Comme un fauteuil Voltaire dans une bibliothèque en ruine
La Table Ronde - La petite vermillon 2017 /  8,70 € - 56.99 ffr. / 231 pages
ISBN : 978-2-7103-7894-5
FORMAT : 10,8 cm × 17,8 cm

Première publication en mai 2007 (Mille et une nuits)
Imprimer

Si ses débuts furent hussards, si ses premières oeuvres, en l'occurrence L'Orange de Malte, reçurent l'influence, assumée et ludique, appliquée et inventoriée, des Blondin, Nimier ou autres Chardonne, Jérôme Leroy laissa les cigarettes fitzgéraldiennes et des couleurs à la Fraigneau pour s'orienter vers le polar (l'excellent Monnaie Bleue) dont, tout en gardant une sèche élégance dans le style, il renouvela peu à peu le genre en inventant le polar d'anticipation en milieu ultra-libéral.

Ainsi, à l'ombre d'Orwell, et comme si les analyses de J.C Michéa ou C. Lash, eussent été mises en fictions, l'auteur de Comme un fauteuil Voltaire dans une bibliothèque en ruine prospecte l'avenir de nos sociétés pillées par le règne d'un libéralisme devenu totalitaire, un libéralisme de la fin, si ultime que les dérives que nous en pouvons déjà connaître passent pour la plus humaniste des politiques sociales.

Dans ce futur plus ou moins proche, où certes vont encore les silhouettes blondes de jeunes femmes désinvoltes, où errent des nostalgiques de l'ancien temps épris de soul, le monde est partagé entre une hyper classe qui, cynique, luxueuse et collagénée, vit dans des mégalopoles contrôlées par les armées privées, et les «outers» et autres exclus de la croissance qui, rongés par les virus mutants et la malnutrition, survivent dans les zones du «Dehors». De même, états et nations ne sont plus mais ruinés et remplacés par des conglomérats financiers, la canicule, les désordres climatiques et les pics d'ozone sont apocalyptiques, les livres suspects et les lecteurs potentiellement séditieux, le sexe est virtuel, l'Université, une franchise comme une autre... etc.

Et ciselés, implacables et désespérés, ces récits sont servis par une construction virtuose : où sont exploitées toutes les techniques de la narration (analepses, prolepses, important travail sur le point de vue...) ; et où l'intrigue - par ailleurs saturée de références littéraires comme cinématographiques - souvent morcelée, souvent entrecoupée d'extraits de journaux ou de livres, devient dans sa forme même, dans son apparent éparpillement, la métaphore du délitement ambiant.


Arnaud Bordes
( Mis en ligne le 27/01/2017 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd