L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 28 mars 2017
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée littéraire 2016
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Fantastique & Science-fiction
Classique
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Policier & suspense  
 

Rien ne vaut un bon thriller pour démarrer l'année !
Jérôme Legras   La Conjuration de Göttingen
L’Archipel 2016 /  22 € - 144.1 ffr. / 499 pages
ISBN : 978-2-8098-2025-6
FORMAT : 15,3 cm × 24,0 cm
Imprimer

Cette intrigue policière sur fond d’espionnage nous conduit dans l’Amérique d’après-guerre, en 1954, à la toute fin du Maccarthysme. C’est dans cette Amérique de la guerre froide, qui mène une course effrénée contre l’URSS et où l’hystérie collective à l’égard du communisme est à son comble, que le corps de William Wien, bibliothécaire sans histoire de l’Université de Princeton, est assassiné. L’inspecteur Rumford, qui n’a jusqu’alors traité que des affaires mineures du comté, se trouve embarqué dans une enquête qui pourrait bien le dépasser. Trouver un mobile à la mort de Wien n’est en rien aisé. Il y a bien une piste ténue : un epsilon que le mourant a tracé sur le sol avec son propre sang. Mais où cela peut-il bien le mener ?

Pour l’aider à démêler cette affaire, son chef le pourvoit d’un collaborateur : l’inspecteur Barlow – au nom qui n’est pas sans rappeler celui de l’un des plus grands personnages du roman noir – est un fin limier de la police d’Etat, un habitué des affaires criminelles. Tout oppose Rumford, issu de la bonne société américaine, réfléchi et pétri de bonnes manières, ayant longtemps hésité entre les carrières de policier et de professeur, à Barlow, qui vient d’un milieu modeste, brut de décoffrage et qui mène ses enquêtes à l’instinct plutôt que par déductions. Pourtant, ce duo improbable, auquel on donnerait peu de chance de succès au début du roman, trouve peu à peu son rythme, chacun apportant à l’autre ce qui lui fait défaut.

On s’amuse souvent à les voir interagir, on est attendri parfois, et surtout, comme eux, on veut savoir. Savoir qui a tué ce pauvre Wien, savoir qui se cache derrière cet assassinat qui, au fil des pages, ressemble plus à une affaire d’Etat qu’à un meurtre crapuleux. Nous sommes en effet très vite happés par une histoire qui dépasse de loin la simple enquête policière. Car il y a bien un mobile au crime, et pour le découvrir, il faut d’abord comprendre par qui et comment a été menée la recherche nucléaire américaine. Les contours du projet Manhattan ont-ils été aussi clairs que la Maison Blanche l’a laissé entendre ? Et les époux Rosenberg, sur le point d’être exécutés, n’ont-ils pas été les figurants d’une histoire dont ils n’étaient pas les maîtres ? En quoi les personnalités emblématiques de la recherche nucléaire américaine – les Einstein, Fermi et Oppenheimer - et le tout puissant Edgar Hoover peuvent-il être liés à cette affaire ?

Jérôme Legras mène l’intrigue tambour battant, nous laissant à peine souffler entre deux chapitres : difficile de s’arrêter de lire tant il nous tient en haleine. Rien ne vaut un bon thriller pour démarrer l'année !


Rachel Lauthelier
( Mis en ligne le 04/01/2017 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd