L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 26 mai 2018
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2017
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Policier & suspense  
 

Incendies criminels
M-J Arlidge   Au feu les pompiers
Les Escales - Les Escales noires 2018 /  21,90 € - 143.45 ffr. / 448 pages
ISBN : 978-2-36569-350-9
FORMAT : 14,2 cm × 22,5 cm

Séverine Quelet (Traducteur)
Imprimer

Dès la première page, le lecteur est voyeur, le feu saute à la gorge et ne lâche qu’à la fin. Pas moyen de trouver l’incendiaire bien que les pistes successives soient plausibles... L'identité du coupable surprendra...

Incontestablement, un grand polar allumé ; le lecteur parvient difficilement à suivre le rythme endiablé imposé par ce tueur en série de Southampton. Son mode opératoire est rare : l’incendie mortel. Le commandant Helen Grace et son équipe de femmes soudées (seul son supérieur, énigmatique et discrètement amoureux, est un homme) se heurtent à une opposition coriace et à de fausses pistes qui retardent l’avancée de l’enquête. La vitesse à laquelle les sinistres se succèdent dans certaines maisons privées et magasins font abandonner les pistes de départ.

Les principaux personnages et ceux de second plan sont fouillés et bien décrits (on s’y croirait). Le rythme effréné, sans temps mort, les chapitres très courts, le style addictif et l’intrigue bien construite illustrent une thématique rarement abordée dans les polars. La chaleur étouffante et la fumée suffocante de chaque incendie sont palpables. On souffre avec les victimes et l'on prend part... ardemment... aux recherches de Helen et son équipe, les avancées et les erreurs qui font repartir de zéro. Helen est atypique, fascinante, forte et fragile avec une grande part d’ombre. Ce bourreau de travail se laisse rarement surprendre par les hommes ou les événements.

Il s'agit du quatrième roman de M.J. Alridge avec Helen Grace, après Am stram gram, Il court, il court le furet et La Maison de poupée. La grande force de l’auteur est de trouver les mots qui font mouche (rendus par une très belle traduction de Séverine Quelet) et implique le lecteur : «Lorsque sonnera l’heure du jugement, tout le monde verra que rien de tout ceci n’est de ma faute. Certaines personnes ont des personnalités addictives. Si vous avez déjà éprouvé ce sentiment compulsif, vous savez de quoi je parle. Je ne contrôle plus cette chose».


Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 25/04/2018 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd