L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 19 octobre 2017
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2017
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Policier & suspense  
 

Un très bon cru
Patricia MacDonald   La Fille sans visage
Albin Michel - Spécial suspense 2005 /  20.50 € - 134.28 ffr. / 327 pages
ISBN : 2-226-15670-4
FORMAT : 15x23 cm
Imprimer

A la suite du meurtre de sa femme, le Docteur Avery, membre exemplaire de la petite bourgade de Hoffman, dans le New Jersey, a passé de nombreuses années en prison. Tous ses anciens proches l’ont rejeté, y compris ses deux fils, persuadés de sa culpabilité. Seule Nina, la cadette, fait preuve d’un soutien inconditionnel envers son père. A sa sortie de prison, ce dernier va se lancer dans ses propres investigations afin de découvrir le véritable meurtrier de son épouse, épaulé sans grande conviction par sa fille. Mais quinze ans après les faits, personne n’a oublié l’horreur perpétrée une nuit d’août 1988, et les deux détectives improvisés, marqués par le passé, s’engagent sur des pistes qui se révèlent vite très périlleuses…

Patricia MacDonald est un des auteurs de suspense les plus prisés du public français, construisant au fil des ans une œuvre forte et cohérente, où finesse de l’observation psychologique et structure impeccable du suspense se conjuguent pour le plus grand bonheur du lecteur, qu’il soit amateur occasionnel de romans noirs ou véritable «accro» aux polars.

La Fille Sans Visage ne déroge pas à la règle, bien au contraire. Dès les premières pages, la tension du récit est implacable, les traits psychologiques des principaux personnages, parfaitement campés. Le reste est à l’avenant, et si certains des ouvrages les plus récents de Miss MacDonald perdaient de leur force sur le long terme, il n’en est rien pour ce dernier opus. Les développements du récit, très inventifs, ne font pas sombrer l’histoire dans l’invraisemblable, comme souvent dans ce type d’ouvrages. Si le thème du passé familial mystérieux et porteur de danger est exploité jusqu’à plus soif dans de nombreux romans noirs récents, celui-ci l’utilise avec discernement. Ainsi, les personnages des frères de Nina sont particulièrement intéressants : à la limite entre la normalité et la névrose, beaucoup plus complexes que ce que laissent entrevoir les apparences, ils participent à l’atmosphère tendue et anxieuse de ce roman, dans lequel les sentiments les plus contradictoires et les plus violents se tapissent derrière les apparences les plus banales. Et ce, jusqu’au dénouement, implacable et inattendu, comme il se doit…

Sans conteste l’un des meilleurs romans noirs de l’année, La Fille Sans Visage est un excellent moyen de (re)découvrir l’univers de Patricia MacDonald, et de passer une délicieuse nuit blanche…


Guillaume Blanco
( Mis en ligne le 08/04/2005 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd