L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 21 septembre 2017
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2017
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Rentrée Littéraire 2017  
 

Patronyme / Patrimoine
Alice Ferney   Les Bourgeois
Actes Sud 2017 /  22 € - 144.1 ffr. / 400 pages
ISBN : 978-2-330-08177-5
FORMAT : 14,7 cm × 24,0 cm
Imprimer

Patronyme / Patrimoine : les Bourgeois sont des bourgeois. Mathilde et Henri étaient déjà les personnages de L’Élégance des veuves. Ils sont ici continués par leurs dix enfants : Jules, Jean, Nicolas, Joseph, André, Jérôme, Claude, Louise, Guy, Marie, toute une génération née dans l'entre-deux-guerres, actrice et spectatrice de ce qui fit le XXe siècle français.

Le récit débute de nos jours par le décès soudain - infarctus - de Jérôme, généreux médecin de campagne, alors qu'il vend la propriété familiale, cette ferme cossue qui accueillit les dizaines de membres de la descendance Bourgeois. Alice Ferney, dans la voix d'une narratrice appartenant à la dynastie - pièce rapportée pour assembler ce puzzle -, remonte alors le temps, elle zigzague d'une date à l'autre, depuis la fin du XIXe siècle jusqu'à la France de Charlie et des attentats.

Car l'histoire des Bourgeois se coud comme une parfaite doublure à celle du pays. Notables, militaires de pères en fils, ils sont sur tous les fronts, de la Grande guerre à celle d'Algérie, tantôt vichysto-résistants, ou résistants tout court - tel Nicolas, ''vilain petit canard'' né au mitan de cette impressionnante portée -, tantôt embrigadés dans les boues d'Indochine, les pierres du djebel, les horizons marins dominés - encore, mais plus pour longtemps - par le drapeau tricolore.

Une doublure d'une soie noble et non d'un crin vulgaire, pour une histoire de France... à tribord. Bourgeois, catholiques, conservateurs, réactionnaires mais sans jamais tomber dans l'erreur d'un va-tout fasciste ni d'un quelconque extrémisme, ils incarnent une France gentiment maurrassienne, pétainiste, scandalisée par la République radicale et ces menées anticléricales, aveugle aux mutations socio-culturelles des années 60, mai 68 en tête, que ne feront que quelques petits-enfants dévoyés. Pour le reste, pas de barricades dans les avenues du XVIe ! Leur Paris n'est pas celui où s'écrit cette Histoire-là (le Front Populaire est un point aveugle dans ce récit national - CQFD - mais le Front National aussi brille par son absence ; plusieurs des descendants seront de la "Manif pour tous" par contre). Cette France bourgeoise est une France plutôt tranquille, sûre de son fait, digne, au service de l'Etat, d'une rigueur morale - et moralisatrice - incarnée par l'aïeul Henri puis par son aîné Jules.

Pour autant, Alice Ferney évite tout parti pris. Elle rend compte, servie par une belle intelligence de l'époque et des Hommes, du quotidien d'une certaine bourgeoisie française, de son rôle social et politique, de ses choix - mais aussi des hésitations. Un effort d'empathie à saluer, même si le récit peut prêter le flanc à une critique classiste qui aurait tort de se figer dans une posture idéologique... et anachronique. "Ils étaient tous les enfants de leur époque, éclairés par le passé, contemporains des idéologies qu'il aurait fallu combattre et qu'on avait laissées s'épanouir, ils avaient grandi pendant qu'elles grandissaient".

Une épopée familiale et historique, le récit d'une histoire qui, pour certains lecteurs, sera celle d'"autres qu'eux-mêmes" mais dans laquelle ces lecteurs-là reconnaîtront aussi une partie d'eux-mêmes, le roman d'une nation traversées par les dragons du XXe siècles, quelques fées (l'entrée dans la modernité) et des chimères aussi. Les Bourgeois se laissent aimer, hommes héroïques, d'autres plus "normaux", peut-être plus attachants - on pense au touchant ''Claude'' -, femmes mutiques, sacrifiées - on retrouve le propos développé dans L’Élégance des veuves.

"Les Bourgeois ne manquèrent jamais de noblesse", explique Alice Ferney dans une efficace pirouette, paradoxe apparent d'une réalité très française.


Thomas Roman
( Mis en ligne le 01/09/2017 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Le Règne du vivant
       de Alice Ferney
  • Passé sous silence
       de Alice Ferney
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd