L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 17 décembre 2017
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2017
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Rentrée Littéraire 2017  
 

Cubiste
Yukiko Motoya   Mariage contre nature
Philippe Picquier 2017 /  13 € - 85.15 ffr. / 128 pages
ISBN : 978-2-8097-1278-0
FORMAT : 13,1 cm × 20,5 cm

Myriam Dartois-Ako (Traduction)
Imprimer

Mariée à un homme dont elle a du mal à partager les goûts, San s’ennuie un peu : son mari passe le plus clair de ses heures de loisirs devant la télé, bavant, à moins qu’il ne se découvre une passion pour la friture et s’engage dans de longues préparations pour savourer des plats frits devant sa merveilleuse télé.

Subrepticement, San constate que dans ces moments-là, lorsqu’il n’est pas concentré, le visage de son mari se déforme, s’affaisse, tel un portrait cubiste. Tout aussi étrange, elle a constaté que les couples qui vivaient ensemble depuis longtemps ont peu à peu la même tête… autant de transformations faciales qui l’inquiètent et la fascinent : aurait-elle saisi, ainsi, quelque chose de la dynamique des couples ? A moins que son mari ne soit un être si différent d’elle qu’ils évoluent autrement, l’un et l’autre ? Avec, pour seule confidente, une vieille dame et son chat, San doit apprendre à gérer cette première crise de couple.

Après Comment apprendre à s’aimer, son premier roman, Yukiko Motoya explore de nouveau les paysages de l’âme d’une femme mariée et malheureuse : plongée dans une société où le plaisir immédiat est forcément individuel, San cherche désespérément un sens à son couple. Mais ce qui fait le charme de ce court roman, c’est qu’il opte nettement pour un fantastique léger, un réalisme magique à la japonaise, ponctué d’humour et de fantaisie, de moments de grâce et de passages délibérément burlesques. Le ton change continuellement et le lecteur, attentif aux émotions de San, partage ce quotidien à la fois sinistre – son mari est décidément odieux - et jubilatoire – lorsque le fantastique s’impose.

Un roman étrange, séduisant, qui explore un sujet certes rebattu, le couple, mais avec une touche de poésie et de fantaisie qui mérite bien plus que le détour. Une belle démonstration du talent subtil de Yukiko Motoya.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 20/09/2017 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd