L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 25 juin 2017
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Dire l'indicible...
Eric-Emmanuel Schmitt   La Nuit de feu
Le Livre de Poche 2017 /  6,30 € - 41.27 ffr. / 186 pages
ISBN : 978-2-253-07068-9
FORMAT : 10,8 cm × 17,8 cm

Première publication en septembre 2015 (Albin Michel)
Imprimer

Difficile de résumer ce titre mieux que l'éditeur sur la page qui lui est consacrée chez Amazon : «À vingt-huit ans, Éric-Emmanuel Schmitt entreprend une randonnée à pied dans le Sahara en 1989. Parti athée, il en reviendra croyant, dix jours plus tard». C'est donc le récit d'une conversion que le livre raconte, avec tous les avantages et inconvénients que cela comporte. Eric-Emmanuel Schmitt décrit de manière convaincante le départ dans le désert d'une petite troupe de Français, accompagné d'un improbable animateur-interprète américain, et guidé par un Touareg taciturne du nom d'Abayghur.

On sent le protagoniste à la recherche de son avenir. Philosophe en herbe, destiné selon d'aucuns au Collège de France, le jeune professeur délaisse peu à peu les livres pour s'intéresser à la vraie vie, à l'expérience. Il part avec Gérard, metteur en scène de film, afin d'emboîter le pas au prêtre mystique Charles de Foucauld, qui séjourna dans le Hoggar jusqu'à sa mort tragique en 1916.

La présence de Gérard s'estompe, laissant surgir les autres membres de l'équipage : ceux qui resteront insensibles aux merveilles du désert, et ceux qui ne sauront l'apprécier qu'aux mesures de la science. Le beau rôle sera décerné au protagoniste. D'abord hésitant et incertain, il se laissera progressivement imprégner des beautés des dunes, et sera le seul à apprécier toute la profondeur du mystérieux Touareg qui les guide, avec qui il échangera des idées malgré la barrière de la langue.

La force du récit tient dans la justesse de certaines observations sur la nature humaine, flanquée de quelques saillies. La langue est souvent vigoureuse.

Il n'empêche qu'il y a un problème, et il est de taille. Quand un livre s'annonce comme le récit d'une conversion, nous savons depuis le départ ce qui nous attend, quels que soient les efforts faits pour tenir le lecteur en haleine. L'auteur a beau insister : «n'accélérons pas ce récit», et «n'allons pas trop vite». Rien n'y fait. Le lecteur s'impatiente. Comme Eric-Emmanuel Schmitt dans le Hoggar, nous avançons lentement à travers le récit en attendant quelque oasis ou illumination. Quand elle viendra enfin, le lecteur n'y trouvera rien d'autre que la difficulté propre à tous les récits mystiques : l'auteur rencontre l'impossibilité de dire l'indicible.

Sans doute La Nuit de feu parlera-t-il à ceux qui ont connu des expériences similaires. Du point de vue du récit, comme de la réflexion, du développement des idées, force est de constater que ce livre - roman ou autobiographie ? - laisse le lecteur sur sa faim.


Scott Dominic Carpenter
( Mis en ligne le 24/02/2017 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Les Dix enfants que madame Ming n'a jamais eus
       de Eric-Emmanuel Schmitt
  • Ulysse from Bagdad
       de Eric-Emmanuel Schmitt
  • Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran
       de Eric-Emmanuel Schmitt
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd