L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 19 octobre 2017
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

1, 2, 3, Soleil... Levant
Risa Wataya   Pauvre chose
Philippe Picquier - poche 2017 /  7 € - 45.85 ffr. / 170 pages
ISBN : 978-2-8097-1289-6
FORMAT : 10,8 cm × 17,8 cm

Première publication française en octobre 2015 (Philippe Picquier)

Patrick Honnoré (Traducteur)

Imprimer

Sous sa légèreté apparente, ce roman de Risa Wataya, récompensé au Japon du prix Kenzaburô Oe, dit bien des choses sur la jeunesse japonaise contemporaine.

Julie est une jeune tokyoïte originaire d'Osaka, vendeuse dans un department store de la capitale (et le récit regorge de références modeuses sur cette jeunesse urbaine victime, peut-être plus que d'autres, du branding et de ses impasses). Fiancée à Ryûdai, elle découvre que ce dernier héberge chez lui son ex Akiyo, copine japonaise issue d'un séjour en Amérique, aujourd'hui sans emploi ni domicile.

Le choix est cornélien : Julie doit-elle chasser Akiyo, à la japonaise, ou bien s'accommoder de cette promiscuité qui, comprend-elle à son cours d'anglais, est la chose la plus normale du monde de l'autre côté du Pacifique ? Ces Américains sont si altruistes et sincères !...

Interculturalité donc, vaudeville nippon et précarité d'une génération sacrifiée, sans emploi ou des jobs très précaires - il est bien loin le temps de l'emploi à vie et de la religion d'entreprise à la papa -, par la crise économique. Leurs appartements sont ces studios minuscules occupés quelques heures, entre de longues journées de travail, transports et cours du soir. La tradition résiste et s'invite dans un week-end en ryokan, auberge traditionnelle où Julie et Ryûdai profitent des bains chauds et d'un repas Kaiseki...

Julie doute, pense beaucoup, ne sait que faire : accepter la situation ou bien tout faire valdinguer ? Mais quitter son fiancé l'exposerait à devoir affronter seule le prochain tremblement de terre (le roman s'ouvre sur l'évocation délicieuse de sa phobie des séismes) !

Le style est frais, clair, léger, nimbé d'un humour servant la gravité du propos. On pense à Amélie Nothomb parfois. Un roman court à la construction habile. Un savoureux moment de lecture.


Thomas Roman
( Mis en ligne le 02/10/2017 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Trembler te va si bien
       de Risa Wataya
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd