L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 19 novembre 2017
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

A quoi bon ?
Nina Bouraoui   Beaux Rivages
Le Livre de Poche 2017 /  7,10 € - 46.51 ffr. / 217 pages
ISBN : 978-2-253-07046-7
FORMAT : 10,8 cm × 17,8 cm

Première publication en août 2016 (JC Lattès)
Imprimer

L'amour, celui qui naît, se transforme, qui meurt parfois, le couple qui se forme, se heurte ou se défait, autant de thèmes qui tissent la trame de la littérature et attirent le lecteur, parfois à son corps défendant. Effectivement, ils sont nombreux les romans qui, chaque année, abordent le sujet, d'une manière ou d'une autre, avec plus ou moins de bonheur, les meilleures ventes surfant généralement sur le thème, sans que ce soit pour autant un gage de qualité.

Dans le cas qui nous occupe, il s'agit de la chronique d'une rupture amoureuse entre A. et son compagnon Adrian. C'est lui qui met fin à cette assez longue histoire et c'est à elle que Nina Bouraoui s'intéresse. Classiquement, elle n'avait pas vu le coup venir ni la fatigue s'installer et l'annonce de la séparation sonne comme un coup de tonnerre.

Autant le dire tout de suite, ce roman fait partie de ceux qui enchaînent sur plus de 200 pages une succession de clichés, assaisonnés de détails contemporains qui ont le pouvoir de renchérir sur le kitsch d'une écriture en outre assez approximative. Sans dévoiler un final au suspense insoutenable, disons qu'Adrian, galeriste d'art contemporain en Suisse, quitte A. (même s'il l'aime encore et que leur histoire est inoubliable) alors qu'il a rencontré une jeune photographe talentueuse et finalement assez perverse. En effet, celle-ci publie sur son blog des photographies évocatrices, permettant à A. d'évaluer l'intimité croissante de son ex-compagnon avec sa nouvelle amante et dans le même temps l'effritement de sa relation de femme quittée mais toujours amoureuse, avec l'homme de sa vie. Bien sûr, il y a des séances de psy, des rendez-vous avec de vielles copines de bon conseil, du sexe cru par-ci par-là, des souvenirs de voyage amoureux main dans la main, une forte addiction à internet et au smartphone, de l'alcool aussi et une bonne vieille dépression soignée avec quelques anxiolytiques.

Ce genre de livre, vite lu (et sans doute vite écrit), possède une vertu non négligeable pour le lecteur amené à se poser une question : à quoi bon ?


Amélie Bruneau
( Mis en ligne le 20/10/2017 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Standard
       de Nina Bouraoui
  • Appelez-moi par mon prénom
       de Nina Bouraoui
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd