L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 19 octobre 2017
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Une femme libre
Colm Toibin   Nora Webster
10/18 - Domaine étranger 2017 /  8,40 € - 55.02 ffr. / 432 pages
ISBN : 978-2-264-06629-9
FORMAT : 10,9 cm × 18,0 cm

Première publication en août 2016 (Robert Laffont - Pavillons)

Anna Gibson (Traducteur)

Imprimer

Colm Toibin est un écrivain célèbre de l'Irlande contemporaine ; dans ce roman intimiste et personnel, il nous montre la vie dans sa réalité, comme il la décrivait déjà si bien dans Brooklyn.

Le magnifique portrait d'une femme qui, à la mort de son époux Maurice, se trouve face à la solitude, aux problèmes financiers, à l'absence de l'être aimé. Nora, longtemps invisible dans son rôle d'épouse effacée, marche vers la lumière malgré les obstacles auxquels elle est confrontée.

A la fin des années 60 à Enniskorthy (la ville natale de l'auteur), la voilà condamnée à devenir une mère courage, tenant à elle seule le gouvernail familial, deux filles étudiantes et deux jeunes garçons dont l'un bégaie depuis la mort du père (un autre élément autobiographique : Colm Toibin a perdu son père à douze ans et s'est mis à bégayer lui aussi). Les enfants sont accablés par cette mort dans d'horribles souffrances à l'hôpital.

Dans son combat pour tenir le coup, la mère apprend à décider seule, vend la maison de vacances, lieu de tant de bonheur, et se remet à travailler comme comptable malgré les brimades de sa supérieure, une virago qui la déteste. Elle va reconquérir sa liberté en découvrant au fond d'elle des ressources insoupçonnées qui lui permettent de ne plus se laisser harceler, et de se syndiquer, un acte encore très courageux pour l'époque.

Mais la plus grande délivrance dans la vie de Nora, c'est la découverte de son amour pour la musique ; elle a un vrai don, une grâce infinie. Dans un pub, elle chante une berceuse de Brahms avec une telle délicatesse qu'elle est encouragée à prendre des cours de chant et à concourir pour participer à une vraie chorale. Elle ose même acheter un électrophone et des disques qui réveillent en elle une nouvelle vie, une émotion refoulée depuis la mort de son mari. Elle n'osait pas s'épanouir seule dans cette vie rêvée... si elle était née ailleurs.

Tout au long de ce roman teinté d'autobiographie, histoire d'une perte et d'une reconquête, Toibin évoque aussi toutes les mutations de la société irlandaise de l'époque, alors que la violence se déchaîne au nord du pays entre Belfast et Londonderry. Ce roman d'une simplicité poignante dévide sa prose délicate, aussi proche des vivants que des morts. Une petite musique obsédante, comme celle qui enchante Nora Webster, bien rythmée par les détails qui font la vie d'une femme, de cette femme.


Eliane Mazerm
( Mis en ligne le 25/09/2017 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Brooklyn
       de Colm Toibin
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd