L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 24 septembre 2017
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Couple au bord de la noyade
Yann Queffélec   Moi et toi
Le Livre de Poche 2006 /  5.50 € - 36.03 ffr. / 220 pages
ISBN : 2-253-11483-9
FORMAT : 11,0cm x 18,0cm

Première publication en février 2004 (Fayard).
Imprimer

Début Août. Michel et Julia arrivent à Toulon afin de remettre en état la Sudounor, vieux bateau incapable de prendre le large et dont la flottaison reste un mystère : «une si jolie vedette qui est au bout du rouleau et qui ne passera pas l’été», à moins que ses nouveaux acquéreurs ne parviennent à le réparer. Pressés d’arriver et de s’installer, Michel et Julia s’affairent pour mettre un peu d’ordre avant l’arrivée de leur fille Madeline, libérée de son centre de détention...

On comprend la portée métaphorique du rafiot. L’histoire de Julia et Michel est celle d’un chaos de dix ans : à force de disputes, de malentendus, de trahisons même, et sous la pression de l’environnement extérieur, le couple s’est trouvé en péril plus d’une fois : maintenant, le jeu des provocations a pris le pas sur la tendresse. A l’image de la Sudounor, ils sont sur le point de couler. En venant passer des vacances auprès de leur fille (le fruit de l’amour), ils espèrent aussi s’accrocher à une bouée de sauvetage. Mais Madeline tarde à venir. Contretemps, comme un répit vers l’apaisement de ce «nous» en perdition.

L’histoire se déroule ainsi sur trois jours, le temps d’essayer de faire le point, de prendre un nouveau départ, de recoller les morceaux. L’occasion aussi d’une rétrospective des dernières années passées ensemble, de revenir au jour où le doute s’est installé entre eux. Car là est l’intrigue : l’existence d’une tierce personne qui serait la cause de tous ces troubles. Un troisième larron comme alibi au mal de vivre à deux ?...

Le récit est un va-et-vient, du présent au passé, de l’entente aux désaccords, de la symbiose amoureuse au hiatus de la méfiance, voire à la haine. Au fil des pages, on comprend que le couple tente sa dernière chance, son va-tout, qu’ils comprennent qu’il n’y a peut-être jamais eu vraiment d’amour entre eux ou que, du mois, ils n’ont manifestement pas su s’aimer. La lecture en devient suffocante, angoissante parfois.

Car la vie est-elle possible sans amour ?… L’évidence de la réponse explique la quête du second souffle par nos deux héros. Quant à l’issue du roman… Si celui-ci se fonde sur un sujet des plus banals, tout l’intérêt relève du style, levier du mystère, source d’une tension entre les deux êtres, palpable à la lecture, jusqu’à un dénouement surprenant, et proprement dramatique.


Géraldine Bouchindhomme
( Mis en ligne le 06/12/2006 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Boris après l’amour
       de Yann Queffélec
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd