L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 18 octobre 2017
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Des ruines modernes
Didier Daeninckx   Les Figurants - Cités perdues
Gallimard - Folio 2010 /  5.60 € - 36.68 ffr. / 245 pages
ISBN : 978-2-07-035888-5
FORMAT : 11cm x 18cm
Imprimer

Depuis longtemps déjà le roman policier a pris en charge la description du social. Alors que le roman \"littéraire\" semble avoir opté pour lui-même, pour sa forme, son autoréférence, quand ce n\'est pas pour l\'égotisme le plus direct, le polar a trouvé ses lettres de noblesse dans les parts d\'ombre de notre histoire. C\'est dans cette veine que Didier Daeninckx s\'est imposé comme un auteur de poids.

Auteur prolixe de romans noirs, il nous propose ici quelques textes – certains très courts - qui entendent une nouvelle fois lever un coin du voile de notre monde contemporain. Cités perdues, nouvelle éponyme du recueil, débute par un effondrement ; celui d\'une tour d\'une banlieue ouvrière, que l\'on fait exploser à la dynamite. Cette destruction vise à effacer les stigmates d\'une urbanisation devenue peu à peu ségrégative. Mais du passé, même dans les anciens bastions de la banlieue rouge, il est difficile de faire table rase. Du moins, du passé le plus récent. Celui-ci ressurgit presque immédiatement avec la découverte d\'un cadavre dans les gravas.

L\'enquête hésite entre les milieux islamistes et une communauté yougoslave. Les sons se juxtaposent, du rap aux flashs d\'information d\'une radio périphérique en passant par Rire et Chansons, comme les strates d\'histoires d\'individus qui, bien qu\'habitants d\'un même quartier, n\'arrivent plus à partager le même temps. Si les derniers migrants témoignent de l\'histoire la plus immédiate, d\'autres \"ne vivent pas en France, ni en Algérie ; leur pays, c\'est le Moyen Age !\". Et si des cadavres s\'échappent des immeubles effondrés, ce sont des vies, des trajectoires qui sortent de ce nouveau maillage urbain dont il semble difficile, en effet, de trouver l\'agora. C\'est une histoire sombre, non par l\'intrigue mais par l\'état des lieux.

Avec Les Chiens et les lions, l\'auteur revient sur des heures historiques dont certains héros ont disparu. La rencontre entre le préfet Jean Moulin et Abdou Sowal à Chartres en juin 1940 est le départ d\'une nouvelle où le fracas des événements, les logiques des combats et les stratégies face aux dangers les plus immédiats s\'associent pour étouffer certaines pages de l\'histoire. \"Puis, plus jamais on ne parla de Mamadou Sowal, Mohamed Ben Salah et Mohamed Ben Ali.\" Mémoires oubliées donc, comme autant de parcelles de ces cités perdues – momentanément ? - que notre société doit faire vivre.

Parce que ce sont des nouvelles, les textes n\'offrent pas l\'ampleur du roman pour nouer et dénouer l\'intrigue. La démarche de l\'auteur est plutôt celle de l\'archéologue dont le champ de recherche ne serait pas tant délimité par des épaisseurs de terrains mais plutôt par des couches de discours. Daeninckx s\'attache alors à faire émerger des vies, des vies d\'hommes.


Guy Dreux
( Mis en ligne le 03/03/2010 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Le Train des oubliés
       de Didier Daeninckx , Mako
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd