L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 25 mai 2017
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Histoire  
 
Dossier LE SOLEIL ET SES RAYONS
Le Chancelier Séguier (1588-1672)
La Santé de Louis XIV
Louis XIV
Les Oisivetés de Monsieur Vauban
Fontenelle et l'invention de l'histoire des sciences à l'aube des Lumières
Politique, guerre et fortification au Grand Siècle
Monsieur de Saint-Simon
Louis XIV
Vauban
Les Pontchartrain, ministres de Louis XIV
Vauban
Sauver le Grand Siècle ?
L'Intendance de Lorraine et Barrois à la fin du XVIIe siècle
Richelieu
La Maison médicale du Roi - XVIe-XVIIIe siècles
Le Versailles de Louis XIV
Le Roi, la cour et Versailles
Le Versailles de Louis XIV - Un palais pour la sculpture
André Le Nôtre
Louis XIV - Homme et roi
Le Roi-Soleil et Dieu
Alexandre Bontemps
Chamlay - Le stratège secret du Louis XIV
Louis XIV et vingt millions de Français
Colbert - La vertu usurpée
Régner et gouverner - Louis XIV et ses ministres
Louis XIV - L'Homme et le roi
Le Discours de vérité dans les Mémoires du duc de Saint-Simon
L'Année des quatre dauphins
Le Grand règne
L'Impôt du sang
Les Demeures du soleil
Richelieu
Colbert
Tourville
Une singulière famille
Le comte d'Argenson (1696-1764)
Stanislas Ier
Turgot
Mazarin
Colbert, marquis de Seignelay
la Monarchie entre Renaissance et Révolution
Le roi Stanislas
Colbert ou le serpent venimeux
Souvenirs du marquis de Valfons
Le Règne de Louis XIV (2 vol.)
Le Courrier du Roi en Orient
Crown, Church and Episcopate under Louis XIV
Splendeurs et misères du XVIIe siècle
Louis XIV à la conquête des Pays-Bas espagnols
Carlo Vigarani, intendant des plaisirs de Louis XIV
Les Daliès de Montauban
Mémoires de Monsieur de Gourville
Michel Chamillart
Richelieu
Les Fastes de la renommée
Les Valets de chambre de Louis XIV
Etre femme au temps de Louis XIV
Chronique de la Fronde
Le Despotisme éclairé

La reine des abeilles et son essaim
Mathieu Da Vinha   Le Versailles de Louis XIV
Perrin - Tempus 2012 /  11 € - 72.05 ffr. / 520 pages
ISBN : 978-2-262-04090-1
FORMAT : 11cm x 18cm

Première publication en septembre 2009 (Perrin - Pour l'Histoire)

L'auteur du compte rendu : Archiviste-paléographe, docteur de l'université de Paris I-Sorbonne, conservateur en chef du patrimoine, Thierry Sarmant est adjoint au directeur du département des monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France. Il a publié Les Demeures du Soleil, Louis XIV, Louvois et la surintendance des Bâtiments du roi (2003), Vauban : l'intelligence du territoire (2006, en collaboration), Les Ministres de la Guerre, 1570-1792 : histoire et dictionnaire biographique (2007, dir.), et tout récemment Louis XIV. Homme et roi (Tallandier).

Imprimer

La «versaillologie» est une spécialité historique en plein essor. Chaque année, des dizaines d’études et des centaines d’articles viennent enrichir la bibliographie déjà fort abondante qui traite du château de Versailles et de la Cour de France aux XVIIe et XVIIIe siècles. Dans cette vaste production, l’architecture, le décor et le mobilier ont longtemps occupé une place prépondérante. Les acteurs, eux, n’étaient étudiés que par le prisme de la haute politique ou des intrigues de cour.

Depuis quelques années, cependant, le champ des curiosités s’est déplacé et élargi. Vincent Maroteaux a fait revivre le domaine et le grand parc de Versailles. William Ritchey Newton a reconstitué l’évolution du logement des courtisans depuis le règne de Louis XIV jusqu’à la Révolution. De nombreux travaux se portent sur les institutions de la Cour ou liées à la Cour et leur fonctionnement : Alexandre Maral a étudié la Chapelle, Béatrix Saule la Bouche du roi, Frédéric Garrigues les jardiniers, Stanis Pérez les médecins, Mathieu Da Vinha les valets de chambre, plusieurs historiens ont traité de la surintendance des Bâtiments du roi. D’autres recherches sont en cour sur les Menus-plaisirs, sur les carrousels, sur le cérémonial, sur le costume.

Mathieu Da Vinha donne ici une première synthèse de ces travaux et y ajoute ses propres recherches dans les écrits des mémorialistes, les archives de la Maison du roi et les minutes notariales. Le mécanisme de la vie du château est démonté jusque dans ses plus intimes rouages : le logement des courtisans – six à sept mille personnes –, la nourriture, l’hygiène, le chauffage, l’entretien du palais et du domaine, les divertissements, les fêtes, la sécurité, l’accès du public. Ce livre forme donc le pendant, pour le règne de Louis XIV, de celui de William R. Newton sur le Versailles de Louis XV et Louis XVI, déjà recensé dans ces colonnes.

Prolongeant l’enquête entamée avec son livre sur Les Valets de Chambre de Louis XIV (Perrin, 2004 / Perrin Tempus 2009), l’auteur fait revivre une institution méconnue, parce que souvent éclipsée par la surintendance ou direction générale des Bâtiments du roi : l’intendance du château, dont les titulaires sont successivement Jérôme Blouin (1660-1665), Alexandre Bontemps (1665-1701) et Louis Blouin (1701-1729), tous valets de chambre du roi et intimes de Louis XIV. Tandis que la surintendance bâtit et au besoin rénove, l’intendance veille à l’entretien et au bon fonctionnement du château. Comme la surintendance, elle est une administration curiale, relevant directement du monarque et sur laquelle les ministres n’ont aucune prise. Car jusqu’à la fin du règne, Versailles ne cesse jamais d’être la chose du roi, son bien privé, tandis que les autres maisons royales, et le Louvre au premier chef, sont d’abord des palais de l’État.

Le livre de Mathieu Da Vinha nous dit beaucoup sur l’essaim qui entoure cette reine des abeilles à laquelle les contemporains se plaisaient à comparer le roi de France. Il nous dit peut-être plus encore de la conception que Louis XIV se faisait de son pouvoir : une conception patrimoniale plus que dynastique ou qu’étatique, une conception hautement personnelle, on pourrait presque dire individualiste.


Thierry Sarmant
( Mis en ligne le 23/10/2012 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Les Valets de chambre de Louis XIV
       de Mathieu Da Vinha
  • Versailles ou la figure du roi
       de Gérard Sabatier
  • Derrière la façade
       de William R. Newton
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd