L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 24 novembre 2017
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Manga  
 

N’oublie pas que tu vas mourir
Ahn Do-Hyun   Chi Kyu-Sok   Byun Ki-Hyun   Nouilles Tchajang
Dargaud/Kana 2005 /  18,00 € - 117.9 ffr. / 203 pages
ISBN : 2-87129-867-X
FORMAT : 23x17 cm
Imprimer

Adaptation d’un roman coréen, ce luxueux manhwa tout en couleur retrace la jeunesse d’un livreur de restaurant chinois dans le quartier commerçant d’une petite ville de province. On découvre ainsi au détour d’une ruelle un coiffeur érudit et bavard, le vieux couple qui tient la supérette du coin ou encore le regard enjôleur d’une apprentie saisie au vol derrière une vitrine. Comme une invitation à la rêverie, l’œuvre évolue au gré d’une douce nostalgie qui teinte ces tableaux de la vie courante d’une indicible tristesse. On est proche du roman d’apprentissage, où se mêlent confusément amour, amitié et quête d’absolu. Le jeune protagoniste joue ainsi les trompe-la-mort avec une innocence désarmante, espérant par ce biais s’émanciper du carcan éducatif dans lequel ses aînés voudraient le maintenir.

Car le one-shot est avant tout le portrait d’une Corée en proie à une profonde mutation : celle de la modernisation. Le conflit générationnel qui oppose ces adolescents à leurs « aïeux » dévoile un pays ancré dans la tradition qui peine à accepter une vision plus permissive de l’existence. C’est ainsi qu’il apparaît de façon récurrente des discours moralisateurs intrusifs, souvent tenus par des hommes ayant la quarantaine, où la femme est réduite à un petit animal domestique soumis et se décolorer les cheveux est un crime.

Kyu-Sok et Ki-Hyun offrent ainsi un choix narratif intimiste pour servir le scénario de Do-Hyun,, soutenu par un trait maîtrisé qui donne vie à des personnages hauts en couleurs. L’esthétisme sobre et élégant des illustrations confère de plus une certaine maturité à cette production réalisée par deux jeunes gens qui seront indéniablement les grands noms de la BD coréenne de demain (ils n’ont pas cinquante-cinq ans à eux deux !). Un pur ravissement.


Océane Brunet
( Mis en ligne le 22/02/2006 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd