L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 26 juin 2017
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Manga  
 

Sympathy for Lady Vengeance
 Aera    U.go   P.I. (vol 1 et 2)
Soleil Productions - Gochawon 2006 /  6.95 € - 45.52 ffr. / 174 pages
ISBN : 2-84946-411-2
FORMAT : 13.5x19 cm
Imprimer

Sung Houn est un adolescent mordu de roller. Son meilleur ami, Jung Dae, a perdu l’usage de ses jambes autrefois en lui sauvant la vie.
La mère de Sung Houn consulte un jour une bonimenteuse qui prédit un grand malheur pour son fils, liée à sa passion pour le roller. Seul remède à cette terrible prédiction : réaliser un transfert de malheur. La mère choisit alors la paire de rollers de Sung Houn pour supporter ce mauvais sort. La malédiction s’abattra alors sur celui qui les portera. Or l’adolescent décide de les offrir à Jung Dae en signe d’amitié…

Ce manwa d’horreur débute efficacement en proposant une succession de petites histoires macabres qui mêle tragédie et terreur. La part importante donné au surnaturel confère une couleur gothique aux premières nouvelles, qui évoquent sans conteste Le Manoir de l’horreur. Mais rapidement le rythme s’essouffle et le style s’enlise.
On assiste ainsi à une démultiplication de maladresses qui trahissent un manque de maturité évident. Le recours à des légendes urbaines de bas étage tue dans l’œuf toute tentative d’effroi. Les saynètes ne sont pas vraiment terrifiantes, et les scénarii manquent de cohérence. Les auteurs s’appuient sur un ésotérisme de bazar pour parvenir à leurs fins : l’opposition manichéenne du monde des morts à celui des vivants, des histoires de fantômes à dormir debout, ou encore des vampires qui font dans la philosophie de comptoir en soulevant des questionnements clichés sur la vie après la mort ou l’existence d’un au-delà.
Ce vaste mix reprend à son compte toutes les ficelles du genre pour nous apeurer, en vain. Une session de rattrapage tout de même, grâce aux histoires particulièrement brèves présentées à la fin de chacun des volumes, qui se révèlent plus percutantes –et donc glaçantes- que le reste de la série. Avec une morale récurrente : la vengeance est un plat qui se mange froid…


Océane Brunet
( Mis en ligne le 20/07/2006 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Le Manoir de l'horreur (vol. 1)
       de Ochazukenori
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd