L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 17 octobre 2017
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Comics  
 

Horrificomic
Mike Mignola   Jason Shawn Alexander   Abe Sapien (tome 1) - La Noyade
Delcourt - Contrebande 2010 /  17.50 € - 114.63 ffr. / 140 pages
ISBN : 978-2-7560-23182
FORMAT : 17,3x26,4 cm
Imprimer

Avec B.P.R.D., Mike Mignola offrait à son personnage fétiche Hellboy une série parallèle élargissant son univers, ses aventures et ses relations. Parmi ces dernières, le mystérieux et secret Abe Sapien tirait son épingle du jeu, puisque plusieurs pages de la série lui étaient entièrement consacrées. Ses origines confuses teintées d’occultisme et d’ambiance à la Jules Verne étaient ainsi mises à plat. Preuve que Mignola affectionnait particulièrement ce personnage – présent dès le deuxième épisode de la série phare – il lui avait offert une aventure en solitaire dès 1998 (« Drums of the Dead », que l’on retrouve dans le premier tome de B.P.R.D.), puis, en 2008, c’est une série officielle qui porte son nom. « La Noyade » est ainsi la première aventure d’Abe Sapien, recueil de cinq comics parus entre février et juin 2008.

Pour l’occasion, Mignola offre ses crayons à Jason Shawn Alexander. L’homme est loin d’être un manchot. Peintre inspiré, ses toiles présentent dans des ambiances tour à tour torturées ou cotonneuses des regards fixes portées par des silhouettes contorsionnées, des membres violemment torsadés par des coulures et autres taches de couleurs, des corps nus baignant dans des eaux troubles et granuleuses. Son style charbonneux, tourmenté, tranche radicalement avec les aplats colorés, le trait anguleux et les ombres nettes de Mignola, mais l’on retrouve chez ces deux artistes la même brutale évidence, celle qui sait traquer l’efficacité pure, directe, portée par une esthétique qui s’affirme sans se complaire.

L’histoire, compacte et sans temps mort, se déroule en 1981. Abe Sapien fait maintenant partie depuis deux ans du B.P.R.D., mais il n’a encore jamais eu l’occasion de faire réellement ses preuves, toujours chaperonné par un omniprésent et très pro Hellboy. C’est aujourd’hui finalement son heure puisque Sapien est envoyé au large d’une petite île française, Saint-Sébastien (ne cherchez pas…), afin de récupérer une dague sacrée au fond d’une épave. La mission qui aurait dû être pliée en deux heures va pourtant rapidement virer au cauchemar lorsque l’équipe d’agents est attaquée par des murènes et autres calmars géants. Plus tard, c’est le village entier qui, pris dans un épais brouillard, devient un cimetière flottant. Les démons se réveillent de toutes parts, et c’est un affreux culte démoniaque autour d’un esprit ancestral que met à jour Sapien.

Comme toujours, les scénarios de Mignola, s’ils ne brillent pas par leur originalité ou leur folle audace, se révèlent d’une redoutable efficacité. Brillant auteur, l’homme n’a pas son pareil pour marier l’horreur au folklore, le comics moderne aux contes de grand-mère, tout cela sous inspiration de Lovecraft. Ici, dans ce village de pêcheurs coupé du monde, l’ambiance est oppressante et Alexander parvient avec habileté à distiller l’angoisse autour de ce lieu oublié de tous. Couleurs ternes, trait gras et ombres granuleuses se mettent au diapason d’une intrigue horrifico-tragique qui fait de cette première vraie mission pour Sapien un baptême du feu mouvementé.

Avec cette nouvelle série parallèle, Mignola étoffe avec réussite l’univers d’Hellboy. Et même si Sapien n’a pas le charisme du diable rouge, les fans de la saga ne pourront qu’être comblés par ce récit riche et rondement mené.


Alexis Laballery
( Mis en ligne le 30/08/2010 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • B.P.R.D. (vol. 4)
       de Mike Mignola , John Arcudi , Guy Davis
  • Hellboy (tome 9)
       de Mike Mignola , Duncan Fegredo
  • Les Maîtres de l’évasion
       de Brian K. Vaughan , Eduardo Barreto , Jason Shawn Alexander , Steve Rolston

    Ailleurs sur le web :
  • Le site de Jason Shawn Alexander
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd