L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 22 juin 2017
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Policier - Thriller  
 

Le retour
 Matz   Luc Jacamon   Le Tueur (tome 6) - Modus vivendi
Casterman 2007 /  9.80 € - 64.19 ffr. / 56 pages
ISBN : 9782203001817
FORMAT : 22,5x30 cm
Imprimer

On l’avait laissé à peu près tranquille au Venezuela, décidé à couler des jours heureux dans un havre de paix, une retraite bien méritée… Après une courte carrière d’assassin, le tueur se rangeait des voitures et, sans passer par la case prison, s’installait dans un confort douillet avec jeune épouse et bébé à pouponner. Happy end… ? Pas crédible pour les fans du personnage ! Alors bonne nouvelle pour tous les amateurs de polars noirs et de complots en tous genres sur fond de tequila : le tueur est de retour.

La première série avait été une révélation pour les amateurs de thriller : Luc Jacamon, au pinceau, et Matz, au scénario, s’installaient pour 5 tomes dans la peau d’un tueur, un vrai. Froid, méthodique, efficace et sans trop de scrupule, pas forcément sympathique, mais sérieux dans son boulot. Le visage en lame de couteau, le geste sobre, la parole rare, discret et mortel à la fois. On le rencontrait dans sa jeunesse, plus ou moins touché par la vocation, puis on le retrouvait tueur accompli dans un contrat vaguement pourri, pour quelques narcotrafiquants teigneux. La première série déroulait, dans un scénario implacable, un piège auquel notre tueur s’efforçait d’échapper, avec méthode et sans arrières pensée, comme un crocodile plongé dans un panier de crabes.

Après quatre années à se la couler douce, notre jeune retraité s’ennuie (ouf !) et pour tromper son ennui, décide de reprendre gentiment du service, piloté par Mariano, l’un des rares rescapés de la série précédente, ci-devant neveu d’un parrain mafieux et amateur de coups divers et variés. Le contrat est un classique du genre : il s’agit de liquider un banquier et un courtier international… Un petit contrat pépère, mais la troisième cible est plus inhabituelle : Madre Luisa, une religieuse, version venezuelienne de mère Teresa… Pas la cliente habituelle ! Voilà qui sent incontestablement mauvais. Alors : tuera / tuera pas ?

Amateur de simplicité, le tueur a le chic pour mettre le doigt dans les affaires franchement louches… Et une fois de plus, le lecteur sent bien que le scénario concocté par Matz, une pointure du genre (Cyclopes, Shandy…) sera, à la hauteur des tomes précédents, bien tordu et vicieux, avec en plus une pointe de politique fiction pour relever la sauce criminelle. On retrouve donc avec plaisir ce personnage fascinant et peu engageant, ses monologues d’assassin bien éduqué et volontiers philosophe, et ce monde, proche du nôtre, peuplé de mafieux, d’agents secrets, de flics véreux, de truands, un monde cruel et violent, où les gentils ne gagnent pas forcément. Et une fois de plus également, le graphisme de Jacamon fait merveille : une mise en scène vive et efficace, genre thriller cinématographique, un jeu constant sur les vignettes, les couleurs, les ombres et les lumières dans un décor tropical et sud américain qui semble couler de sources. Et surtout, des personnages fignolés, très cohérents, objets de toutes les attentions des auteurs : une galerie de portraits louches, qui se reflète dans le regard sans âme du tueur. Un thriller graphique plutôt qu’un album, et un nouveau cycle très prometteur. Que du bonheur… En fait, le seul point négatif de ce come back attendu et réussi, c’est le retard consécutif enregistré par d’autres séries tout aussi attendues, comme Cyclopes ou Shandy… Le bonheur est une chose décidément compliquée…


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 28/10/2007 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Cyclopes (tome 2)
       de Matz , Luc Jacamon
  • Shandy, un Anglais dans l'Empire (tome 2)
       de Matz , Dominique Bertail
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd