L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 18 décembre 2017
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Les grands classiques  
 

Libido senexorum
Rudi Miel    Will   L'Arbre des deux printemps
Le Lombard 2000 /  11.6 € - 75.98 ffr. / 64 pages
ISBN : 2803616009

et 19 dessinateurs
Imprimer

Pendant plusieurs années, Will a été un des auteurs essentiels des éditions Dupuis. Il fut notamment responsable de Tif et Tondu, pour lesquels il inventa Monsieur Choc, mais aussi et surtout de la très belle série Isabelle, moins prestigieuse mais bien plus sensuelle dans son onirisme débridé et ses personnages féminins.

Cette place privilégiée, qui le situe comme un compagnon de Franquin, Morris ou Jijé - on a pu parler de \"Bande des 4 de Marcinelle\" - a fait particulièrement regretter sa disparition récente. L\'Arbre des deux printemps, publication apocryphe et posthume, ne fait qu\'aviver les regrets. Regret qu\'Isabelle ne soit pas rééditée, regret que Will n\'ait pas travaillé plus souvent avec de grands scénaristes, regret que ce projet d\'album posthume ait vu le jour.

Car de cet hommage, il n\'y a presque rien à sauver. Les 6 premières planches ont été réalisées par Will, et c\'était un peu court pour en faire un album. La suite se devine aisément: 19 dessinateurs se succèdent sur un scénario convenu pour dresser une statue au maître. La sauce ne prend pas, et n\'en surnage qu\'un érotisme exotique pour retraité wallon libidineux. Le tourisme sexuel est bien en effet le fond de l\'affaire, derrière le prétexte d\'un voyage aux Mascareignes sur les traces d\'un botaniste breton du XVIIe siècle. L\'arbre des deux printemps, qui donne donc son nom à l\'album, est censé fleurir en plein hiver. Une métaphore un peu lourde dont on voit bien le parti qu\'entendrait en tirer l\'éditeur. Las, d\'une branche morte on ne peut plus guère attendre grand chose.


Nicolas Balaresque
( Mis en ligne le 10/07/2001 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd