L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 16 décembre 2017
  
 
     
Le Livre
Bande dessinée  ->  
Comics
Manga
Historique
Réaliste
Fantastique
Science-fiction
Policier - Thriller
Aventure
Humour
Adaptation
Jeunesse
Les grands classiques
Chroniques - Autobiographie
Revues, essais & documents
Entretiens
Illustrations, graphisme et dessins d’humour
Autre

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Bande dessinée  ->  Humour  
 

Marchand de classe américaine
 Un Faux Graphiste   Un Faux Livre
Delcourt 2017 /  15.95 € - 104.47 ffr. / 128 pages
ISBN : 978-2-7560-9773-2
FORMAT : 16,6x23 cm
Imprimer

Un Faux Graphiste s'était fait connaître sur les Internet par ses joyeux détournements de Tintin. Le jour où les ayant-droits de Moulinsart, toujours très restrictifs sur les usages de dessins d'Hergé, le menacèrent d'un procès, le trublion décida de se reporter sur des cibles moins sensibles. Dans ses détournements actuels, dont Un Faux Livre reprend une sélection, il s'attaque à des comics au copyright ancien, bien moins agressifs d'un point de vue juridique. Les pages de ce livre alignent donc les bandes de super-héros, les gravures anciennes, les westerns et les aventures policières, mais avec des dialogues bouleversés pour les faire coller drôlement à notre monde contemporain.

L'humour se mêle à la découverte : on voudrait parfois lire la bande d'origine, tant les images semblent naturellement convenir au sujet. Nous sommes là loin de la parodie de Tintin, où l'humoriste s'amusait à nous faire regarder autrement des images bien connues. Ici, nous abordons les pages sans apriori, lecteurs du détournement avant d'en connaître l'origine. Un connaisseur de bandes dessinées pourra reconnaître Warren Tufts, Roy Crane ou Walt Kelly, qu'on a rarement le plaisir de lire dans des éditions françaises. De la même façon l'amateur du dix-neuvième appréciera de retrouver Riou, et le bel esprit tombera au hasard d'une page sur Nicolas Poussin ou James Tissot. Un Faux Graphiste a d'ailleurs l'élégance de donner ses sources et de remercier tous les sites où il les a puisées. Pour autant, le jeu est plutôt de plonger dans un maelström de styles vieillots et de formes désuètes, masquant la grandeur des uns et des autres derrière une industrie stéréotypée.

Au fond, l'auteur semble dépité à l'idée de renoncer aux personnages iconiques. Dans un récit plus long que les autres, Captain Marvel est curieusement transformé en Captain America, pour souligner la chorégraphie inhérente à chaque combat. Ailleurs, les personnages s'interpellent à la manière de Blake et Mortimer, de Superman ou de Tintin. Et certains titres le séduisent au point qu'il y revient, comme le bon Dr Kildare auquel il enlève toutes ses vertus

De loin en loin, Un Faux Graphiste ajoute un téléphone ou retourne l'image. En revanche, il pratique assez peu le détournement graphique, préférant surtout poser un contexte, ajouter des dialogues, transformer la langue pour pervertir le sens d'origine. Il utilise la parodie des genres anciens et le flirt avec les tabous, sans craindre de citer des blagues antisémites ou de multiplier les références à la pédophilie. En humour, les cases sont aussi l'occasion de traiter l'actualité, avec des prises de position sur l'exil fiscal ou les migrants. C'est un monde où le parkour et le slam deviennent les éléments récurrents d'un discours en circuit fermé, une superficialité pour une autre où les cow-boys et les supervilains jouent une émotion en attendant de passer à Toute une histoire. On pourrait presque croire que le détournement fonctionne dans l'autre sens, le kung-fu déformant les rapports de bureau et les criminels nazis l'ascenseur social. Cela ressemble à du situationnisme, si ce n'est que le situationnisme lui-même est tourné en dérision. Dès lors, le bagage de chromos proposé par Un faux graphiste résonne comme un catalogue de drames en kit, avec lequel interpréter une geste d'aujourd'hui. L'ironie comme grille d'analyse.


Clément Lemoine
( Mis en ligne le 28/11/2017 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd