L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 18 décembre 2017
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Moyen-Age  
 

Introduction à l’art byzantin
Tania Velmans   L'Art byzantin
Rouergue - R.V. avec : 2007 /  18 € - 117.9 ffr. / 69 pages
ISBN : 978-2-84156-840-6
FORMAT : 20,0cm x 29,0cm

Traduction de Fabienne Andréa-Costa.

L’auteur du compte rendu : agrégée d’histoire et docteur en histoire médiévale (thèse sur La tradition manuscrite de la lettre du Prêtre Jean, XIIe-XVIe siècle), Marie-Paule Caire-Jabinet est professeur de Première Supérieure au lycée Lakanal de Sceaux. Elle a notamment publié L’Histoire en France du Moyen Age à nos jours. Introduction à l’historiographie (Flammarion, 2002).

Imprimer

Dans les premiers titres de la collection «Rendez vous avec l’art» (à partir de l’édition italienne Jaca Book, spa Milan,2007), les éditions du Rouergue proposent un volume sur l’art byzantin. Le texte est confié à Tania Velmans, historienne de l’art et directrice de recherche au CNRS ; les légendes des illustrations, abondantes (c’est le principe de la collection), sont de Fabienne Andre-Costa. Un glossaire et un index sont placés en fin de volume ; des cartes, des dessins et des plans complètent l’approche pédagogique. Une double page centrale (p.39) donne la frise chronologique de la période couverte (IVe-XVIe siècle) et s’ouvre sur la présentation de fresques dans une église byzantine : la cathédrale de la Transfiguration du Sauveur, au monastère de Miroza (Pskov, Russie).

L’auteur rappelle en introduction les étapes de la construction de Byzance, issue de Constantinople fondée par l’empereur Constantin (324-330 après JC), et cite l’historien Georg Ostrogorsky : «Structure romaine de l’Etat, culture grecque et foi chrétienne : telles sont les grandes sources d’où Byzance est sortie». Le centre de la civilisation byzantine est Constantinople (Istanbul), capitale d’un état autonome dès le partage de Théodose (395) : l’Empire d’Orient. Son aire d’influence est vaste et englobe les zones christianisées par Byzance : Slaves du Sud, Roumanie, Russien Cappadoce, Georgie et Arménie, Syrie, Palestine et Egypte (jusqu’à la conquête arabe et l’islamisation au VIIe siècle) ; en Occident les limites extrêmes s’arrêtent à la Dalmatie. Cet immense ensemble dont les limites fluctuent au cours des âges, jusqu’à la prise de Constantinople par les Ottomans (1453), est marqué par une foi chrétienne qui s’exprime dans la construction d’églises, de monastères, de chapelles richement décorées, et la foi aussi dans un empereur, signe de l’unité politique. Pour comprendre l’art byzantin, il faut en connaître les grands principes marqués par le christianisme oriental, civilisation ancienne, centre d’une culture de très haut niveau théologique.

Le plan de l’ouvrage est clair : Architecture, peinture murale et icône, les arts mineurs. Les églises byzantines se reconnaissent aisément à leur plan rond ou octogonal à coupole, héritières des monuments funéraires romains. Ces églises sont des «martyria», telle la rotonde du Saint Sépulcre à Jérusalem (IVes). Au VIe siècle, les architectes byzantins conçoivent un plan original en articulant la coupole sur le classique plan basilical, rectangulaire, des Romains. Tout l’intérieur est décoré de mosaïques à fond d’or et de peintures. Ce modèle a été largement imité et adapté au fil des siècles et des zones géographiques, dans le sens d’une complication et d’une richesse croissantes.

L’art de l’icône (à partir des VIe–VIIe siècles) répond à la nécessité de convaincre le fidèle de la transcendance : à cet effet la figure humaine est privée de volume et s’inscrit, dématérialisée en quelque sorte, dans un espace linéaire. Le personnage est nécessairement de face et statique. Le fond doré renforce l’impression de gloire et de sacré. La Vierge Marie (proclamée Mère de Dieu au concile d’Ephèse en 431) est souvent une figure centrale de majesté. Malgré la querelle iconoclaste (711-843), les Byzantins conservent les images en élaborant à leur sujet une réflexion théologique. Elles sont désormais stables dans une représentation dont le sens religieux est fixé avec précision. Le mystère de l’Incarnation, les scènes bibliques, les représentations de la Vierge, la Crucifixion, le Jugement dernier, sont présentés à l’édification des fidèles. La Bible, mais aussi les évangiles apocryphes, sont sollicités pour fournir les thèmes. Les styles évoluent au cours des siècles, en maintenant les principes généraux de la stylisation.

Si architecture et peinture sont les lieux essentiels de l’expression artistique byzantine, il ne faut pas pour autant négliger les arts mineurs : travail de l’ivoire, objets liturgiques en métaux précieux, manuscrits décorés, tissus historiés à la conservation aléatoire. Un art riche, qui a profondément marqué cet Occident à la limite de l’Orient sur plusieurs siècles, art qui impressionne encore aujourd’hui, mais que l’on a souvent du mal à lire faute de clés culturelles. Ce mince ouvrage (70 pages) en donne quelques-unes, et invite à aller plus loin. Un pari éditorial réussi, et un très bon rapport qualité prix.


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 06/07/2007 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Lire à Byzance
       de Guglielmo Cavallo
  • Irène de Byzance
       de Dominique Barbe
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd