L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 17 octobre 2017
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Période Contemporaine  
 

Récit d’Histoire
Sylvain Venayre   Une guerre au loin - Annam, 1883
Les Belles Lettres 2016 /  17,50 € - 114.63 ffr. / 164 pages
ISBN : 978-2-251-44599-1
FORMAT : 13,3 cm × 21,0 cm

Sylvain Venayre a collaboré à Parutions.com
Imprimer

Professeur d’histoire contemporaine à l’université Grenoble-Alpes, historien de la sensibilité, spécialiste du voyage (Panorama du voyage, 2012), Sylvain Venayre poursuit une œuvre originale. Son dernier livre, Une guerre au loin, sous un format assez mince, est un grand livre, une réflexion sur l’histoire qui se construit, sur l’histoire qui s’écrit, sur le sens des mots, le statut du témoin, sur ce que l’on peut savoir de ces «guerres au loin», réalité vécue par Pierre Loti en 1883, mais également réalité de ce début de XXIe siècle.

L’événement analysé est dans une certaine mesure assez anecdotique. Le 20 août 1883, la marine française livre l’assaut aux forts de Huê en Annam, et remporte la victoire : «La bataille avait duré moins de quatre heures. Elle avait fait, du côté des défenseurs de Huê, mille deux cents morts et plus de mille cinq cent blessés, dont on ne connaît pas les noms» (p.48).

Un observateur sur place : Julien Viaud, officier de marine et auteur célèbre sous le pseudonyme de Pierre Loti, qui assiste aux combats de loin, depuis son navire. Il rédige un reportage à l’intention du Figaro, des articles qui paraissent en septembre, pour les deux premiers non signés ; puis, habilement, Francis Magnard, le directeur du journal révèle l’identité de l’auteur que, dit-il, chacun a reconnu, publicité garantie pour le journal, mais désastreuse pour Pierre Loti. Le Ministère interdit la parution du troisième article, met le lieutenant de vaisseau Julien Viaud en disponibilité, le somme d’abandonner son poste et de rentrer à Paris faire amende honorable auprès de sa hiérarchie, ce à quoi il se plie dès qu’il apprend la sanction en décembre 1883.

Une sanction qu’il reçoit sans la comprendre, tant dans son esprit son reportage ne déconsidérait en rien la marine française. Ce qu’on lui reproche : avoir mentionné l’incendie de villages, et être sorti de son devoir de réserve d’officier en poste. Il affirme n’être en aucun cas un «indigné», proteste de son amour pour la Marine française, proteste de sa bonne foi, fait intervenir ses amis parisiens, dont Juliette Adam. En fait, à son retour à Paris, l’affaire n’est plus d’actualité, et Pierre Loti en est quitte pour un congé de quelques mois à Rochefort. Cet incident a été ensuite largement oublié. Sylvain Venayre, après avoir découvert une édition récente du texte dans la version expurgée par une maison d’édition tahitienne, à des fins de dénonciation du colonialisme français, s’est interrogé sur cet épisode, non-événement en quelque sorte, et sa signification.

C’est l’occasion pour l’historien à la fois de questionner ces guerres coloniales menées au loin par une République naissante que les républicains venaient de conquérir, les méthodes employées, le regard porté sur les indigènes, mais également de se demander ce que pouvaient en connaître les populations françaises. Avec ces articles de Pierre Loti nait le reportage de guerre, promis à une belle postérité. Toutefois Sylvain Venayre va plus loin en s’interrogeant sur l’écriture du récit de guerre, une écriture qui a une histoire, est le produit de l’observation d’un événement mais s’inscrit aussi dans une généalogie dont l’Iliade est en Occident l’un des premiers jalons. Cette tradition littéraire est enrichie par les événements contemporains : Sylvain Venayre croise avec subtilité la révolte des cipayes en Inde anglaise (1857) et le moment où Flaubert commence à penser à Salammbô ; le récit de la révolte des mercenaires d’Hamilcar est un lointain écho de cette révolte. Flaubert à qui Sylvain Venayre adresse au-delà des siècles un clin d’œil dans sa première phrase : «C’était au temps du Tonkin, quand Beijing s’écrivait Pékin (…)».

Tout l’art de ce petit livre très érudit et subtil est de ne jamais faire apparaître l’érudition mais de s’adresser au lecteur en utilisant la première personne, le «je» qui implique par définition la subjectivité et que souvent pour cette raison bannit l’historien. Histoire récit, récit d’histoire qui pousse Sylvain Venayre à porter un regard critique et fécond sur le travail de l’historien dans ce qu’il a de plus fondamental et sur la façon de le transmettre au lecteur : une méthode solide, une écriture brillante qui emporte l’adhésion et crée un véritable plaisir. Convoqué, le lecteur ne peut qu’ être séduit par ce texte construit en courts chapitres qui créent le suspense et en jouent.

Un beau texte qui joue sur divers registres de la réflexion et de l’écriture historique : la collecte des faits, la critique du témoignage, la part de la subjectivité, la méfiance salutaire à l’égard des clichés et des anachronismes, le questionnement sur ce que l’Histoire apporte au contemporain, et en filigrane une biographie de Pierre Loti, dont on pourrait dire qu’il est aujourd’hui un inconnu célèbre de la littérature française.

Remis dans le cadre des \'\'Rendez-vous de l’Histoire\'\' de Blois, le Prix Augustin Thierry récompense ce livre original de lecture aisée, amusante, ce qui ne surprend guère de la part de l’auteur de Disparu...


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 14/10/2016 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Voyager en Europe de Humboldt à Stendhal
       de Nicolas Bourguinat , Sylvain Venayre , Collectif
  • Rêves d'aventures
       de Sylvain Venayre
  • Panorama du voyage
       de Sylvain Venayre
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd