L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 29 avril 2017
  
 
     
Le Livre
Histoire & Sciences sociales  ->  
Biographie
Science Politique
Sociologie / Economie
Historiographie
Témoignages et Sources Historiques
Géopolitique
Antiquité & préhistoire
Moyen-Age
Période Moderne
Période Contemporaine
Temps Présent
Histoire Générale
Poches
Dossiers thématiques
Entretiens
Portraits

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Histoire & Sciences sociales  ->  Histoire Générale  
 

Quand les élites arrêtent de penser
Sudhir Hazareesingh   Ce pays qui aime les idées - Histoire d’une passion française
Flammarion - Au fil de l'histoire 2015 /  23.90 € - 156.55 ffr. / 470 pages
ISBN : 978-2-08-130353-9
FORMAT : 15,4 cm × 24,1 cm

L'auteur du compte rendu : administrateur territorial, agrégé d'histoire et diplômé en études stratégiques, Antoine Picardat a enseigné dans le secondaire et en IEP, et travaillé au ministère de la Défense. Il est aujourd'hui cadre en collectivité territoriale.
Imprimer

À l’aube du nouveau millénaire, malgré leur fragilité croissante, les Français demeurent un peuple intelligent, lyrique et pugnace, énergique et impatient, empli de générosité, de fierté et d’un insatiable désir de perfectibilité». Que voilà des choses agréables à lire en ces périodes de morosité intellectuelle, d’inquiétude sécuritaire et de marasme politique ! Des choses d’autant plus agréables qu’on les trouve sous la plume d’un étranger, ce qui peut nous laisser espérer que nous ne sommes pas partout perçus comme d’indécrottables prétentieux et que, malgré toute la cendre que nous nous versons sur la tête à la moindre occasion, nous avons encore quelques qualités. Le point de vue de l’étranger est toujours à la fois intéressant et inquiétant. D’un côté il nous éclaire sur ce que les autres pensent de nous, mais de l’autre nous redoutons un peu ce qui va en sortir. Au pire, on peut toujours se rassurer à l’avance en se disant que s’il nous juge mal, c’est parce qu’il nous connaît ou nous comprend mal ; ce qui est normal, car il est étranger. Mais ici, il sera difficile de se cacher derrière ce petit doigt là, parce que Sudhir Hazareesingh, tout étranger qu’il soit, un Britannique d’origine indienne né à l’île Maurice et enseignant à Oxford, est un excellent connaisseur de la France, dont il a déjà étudié l’histoire et la mentalité politique, notamment dans La Légende de Napoléon (2006) et Le Mythe gaullien (2010).

Ce pays qui aime les idées, traduction flatteuse du plus sobre How the French think («Comment pensent les Français») est un livre ambitieux et très riche, qui entreprend de décrire et d’expliquer les grandes caractéristiques de la pensée et de la mentalité collective françaises à partir du XVIIe siècle, puisqu’il prend Descartes comme point de départ. Les dix chapitres peuvent être regroupés en deux parties : les grandes caractéristiques de la pensée française et sa structuration historique tout d’abord, l’état des lieux, très critique, de la vie intellectuelle du dernier quart de siècle ensuite.

L’auteur ne fait pas une histoire des idées en France et il ne présente pas ou ne passe pas en revue tous les courants, ni tous les penseurs ou auteurs qui ont compté, mais il préfère décrire, de façon plutôt élogieuse et admirative, les grands traits de \'\'l’esprit français\'\' qui se caractérise selon lui par le goût des grandes constructions intellectuelles, dans lesquelles les concepts priment souvent sur l’analyse des faits ; par une tendance à l’idéalisme, qui s’est notamment incarnée dans la fascination pour le communisme ; par un rapport intense au passé, soit comme histoire, soit comme mémoire ; par le poids des institutions dans la formation de l’esprit public : Etat, académies, grandes écoles et école tout court ; par l’existence d’une véritable vie intellectuelle, à la fois autonome et de haut niveau, mais sachant diffuser ses débats dans de larges couches de la population et dont l’émission «Apostrophes» fut le joyaux ; par les oppositions binaires, la plus forte étant droite et gauche, chacune avec ses références, ses mythes et ses figures. Cet esprit français n’est pas dénué de paradoxes, mais c’est une partie de sa complexité et de sa richesse. Les Français sont à la fois cartésiens, rationnels et ont inventé le positivisme, mais ils ont aussi eu le goût des utopies, fouriérisme ou saint-simonisme ; ils sont attachés à la nation et à une identité collective, mais ils aiment les particularismes locaux ; ils aiment l’ordre, mais ils sont anticonformismes et contestataires.

L’ouvrage étant destiné en premier lieu à un lectorat anglo-saxon, on y trouve naturellement les touches d’exotisme auxquelles celui-ci est en droit de s’attendre dès qu’il est question de la France, comme par exemple cet exemple selon lequel «les Français aiment tant la métaphysique qu’il leur arrive même d’utiliser le terme pour plaisanter sur la difficulté qu’il y a à trouver du pain frais pendant les vacances d’été». Il n’est pas certain que tout le monde dise ça, mais ce n’est pas bien méchant de l’écrire.

Le ton change dans les trois derniers chapitres, où l’auteur étudie la vie intellectuelle et la mentalité françaises contemporaines. Le jugement est sévère : la France qui a rayonné intellectuellement sur le monde s’est aujourd’hui reléguée, repliée sur elle-même, incapable de produire des idées ou des penseurs ayant la moindre influence à l’étranger. Sudhir Hazareesingh déplore qu’à Sartre, Camus, Foucault, Levi Strauss ou Bourdieu, qui ont formé les derniers maillons d’une chaîne prestigieuse ayant impressionné le monde pendant trois siècles et demi n’aient succédé que des intellectuels médiatiques sans envergure, surtout capables de polémiquer, ou des écrivains préoccupés avant tout par eux-mêmes. Il trouve que les intellectuels français sont tétanisés devant un monde qui change, qu’ils sont incapables de comprendre, d’expliquer et d’éclairer. Ils se raccrochent à des schémas largement dépassés, ou se réfugient dans une lecture nostalgique de l’histoire, qui alimente le repli sur soi et le refus du monde tel qu’il est et devient. Il regrette qu’après avoir porté haut les idées d’universalisme, de transformation de la société et de lutte contre les inégalités, les intellectuels français se contentent aujourd’hui de moralisme, d’indignation, de pessimisme, de déclinisme et de discours identitaires. Il s’agit pour lui d’un véritable affaissement, illustré par Renaud Camus, Eric Zemmour et surtout Alain Finkielkraut, dont il fait le cas le plus abouti d’une inquiétante dérive réactionnaire. Le constat d’ensemble est familier au lecteur français, puisque l’état de la vie intellectuelle est un sujet régulier de débat en France, avec des unes d’hebdomadaires sur «Les nouveaux réacs» ou des tribunes et autres points de vue dans les journaux.

On peut trouver que l’auteur a une approche trop anglo-saxonne, portée un peu vite à accepter avec enthousiasme la mondialisation fraîche et joyeuse, et à considérer que ni l’école, ni la laïcité ne valent la peine d’être défendues. Concernant la laïcité justement, on peut également s’étonner qu’un aussi bon connaisseur de la France n’arrive pas à la comprendre et en reste à la vulgate vue de l’étranger qui la réduit à une idéologie anti-religieuse, et particulièrement à un outil de lutte et de discrimination contre l’islam. Pour autant, le constat d’ensemble reproduit bien les tendances dominantes de la vie intellectuelle française actuelle. Mais, s’il est inquiet, l’auteur n’est pas pessimiste et veut croire que la France dispose des ressources nécessaires pour réagir, parce qu’elle est confrontée davantage à une crise de ses élites qu’à un effacement de son intelligence.


Antoine Picardat
( Mis en ligne le 27/05/2016 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • La Légende de Napoléon
       de Sudhir Hazareesingh
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd