L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 19 novembre 2017
  
 
     
Le Livre
Essais & documents  ->  
Questions de société et d'actualité
Politique
Biographies
People / Spectacles
Psychologie
Spiritualités
Pédagogie/Education
Poches
Divers

Notre équipe
Littérature
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Essais & documents  ->  Questions de société et d'actualité  
 

Weinstein de métro
Emmanuel Arnaud   Kumi Sasaki   Tchikan
Thierry Marchaisse Editions 2017 /  14,90 € - 97.6 ffr. / 136 pages
ISBN : 978-2-36280-188-4
FORMAT : 14,0 cm × 20,5 cm

Ghada Hatem (Préfacier)

Imprimer

On les appelle tchikan… ils prennent le métro avec vous, bien proprets, bien habillés, ''salary men'' sans aspérités, ils semblent anonymes, mais leurs mains sont baladeuses (euphémisme joli pour désigner des attouchements sexuels), ce sont des prédateurs, qui apprécient particulièrement les proies sans défense, les enfants qui n’osent rien dire…

Tous les moyens sont bons, argent, sucreries, proposition amicale : le tchikan veut de la chair fraîche. Kumi est arrivée à Tokyo après avoir passé une partie de sa jeunesse à Hong Kong ; elle pense arriver dans un monde parfaitement sûr, où les collégiennes en uniforme traversent la capitale tranquillement sans rien risquer. Mais elle découvre que chaque trajet en métro lui réserve un face à face avec ces prédateurs, nombreux, doucereux, hagards, pressants ou juste polis, disant «merci» ou agressant discrètement. Et pire, elle découvre qu’aux yeux de sa mère, la responsabilité est la sienne… Il s’agit d’apprendre à vivre avec cela, à éviter les confrontations ou bien à les surmonter, saisir la misère du prédateur sexuel ou se rire de lui.

Puis Kumi est devenue grande, et a décidé de témoigner de cette violence sexuelle subie quotidiennement et dans une quasi indifférence, au sein d’une société prête à fermer les yeux et tolérer. Cela donne ce petit ouvrage écrit avec Emmanuel Arnaud, qu’elle a illustré avec ses dessins d’enfants, et qui raconte, au jour le jour, la peur, les humiliations, les violences. Un ouvrage qui éclaire d’un jour sinistre la banalité du métro tokyoïte (qui n’est probablement pas le seul métro hanté par des tchikan), avec des mots simples : une lecture pour les grands comme pour de plus jeunes, tant cette vérité ne doit pas rester taboue.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 10/11/2017 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd