L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 23 mars 2017
  
 
     
Le Livre
Essais & documents  ->  
Questions de société et d'actualité
Politique
Biographies
People / Spectacles
Psychologie
Spiritualités
Pédagogie/Education
Poches
Divers

Notre équipe
Littérature
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Essais & documents  ->  People / Spectacles  
 

Plus dure sera la chute
Jean-Luc Lahaye   Classé confidentiel
Carnets Nord 2016 /  18 € - 117.9 ffr. / 305 pages
ISBN : 978-2-35536-206-4
FORMAT : 14,0 cm × 21,0 cm
Imprimer

Jean-Luc Lahaye (né en 1952 ou 1958) défraie la chronique judiciaire tous les dix ans pour ses frasques avérées ou pas, avec de jeunes femmes, parfois mineures. En 2004, il est accusé de viol sur mineur et en 2014, il est poursuivi pour possession d’images pédopornographiques et incitation à la débauche avec des jeunes filles sur Facebook. En 1986, l’enfant de la DASS publiait son autobiographie, Cent Familles alors que sa carrière musicale est à son apogée. 1.3 millions d’exemplaires vendus, des tubes à la pelle (\'\'Papa Chanteur\'\', \'\'Il faudrait que tu reviennes\'\', \'\'Djemila des Lilas\'\', etc.), la création de son association pour les enfants, le Palais des sport plein à craquer, une émission, \'\'Lahaye d’honneur\'\', en préparation. Le premier temps de sa vie s’arrête là et le livre est passionnant de bout en bout. La suite est malheureusement moins reluisante…

30 ans plus tard, le chanteur tente de renaître, après une dizaine d’années où il a connu une sévère traversée du désert. Mais à chaque fois, il est rattrapé par ses démons. Il s’explique donc sur ces deux affaires, pour lesquelles il est relaxé non sans avoir dû payer des sommes folles pour les parties civiles. Puis il revient sur les années charnières, celle des débuts, le succès et enfin sur cette lente traversée du désert.

Lahaye est un artiste sympathique, catalogué «chanteur à minettes» dans les années 80 et «chanteur ringard» depuis par les médias qui jalousent son succès discographique. Enfant de la balle, de la rue, habitué des placements en famille d’accueil, il réussit grâce à sa volonté de fer à percer dans le milieu du showbiz et un tube, \'\'Femme que j’aime\'\', en 1982. Ami de Dalida qui le prend sous sa protection (en lui louant notamment le quatrième étage de sa maison à Montmartre), il fréquente le tout Paris branché et réussit, grâce à des chansons commerciales et bien balancées, une belle carrière. Mais l’arrêt de \'\'Lahaye d’honneur\'\' en 1988 et l’échec de son album \'\'En vol\'\' signent l’arrêt brutal du succès. S’ensuivent deux décennies de galère (malgré trois albums intéressants) où chaque projet de Jean-Luc se transforme en cauchemar (l’affaire du 287, la boite branchée qu’il gérait, en est l’incarnation parfaite : sexe, drogue et corruption le mènent parfois devant les tribunaux…).

A chaque fois qu’il met le nez hors de l’eau, ce sont des problèmes d’argent ou de mœurs qui viennent stopper sa lancée (comme la tournée 80, interrompue par sa mise en examen). Car Jean-Luc est un amateur de femmes, et dans cette profession, il n’est pas bien compliqué de les ramener sous la couette... Jusqu’à se faire piéger par l\'une d\'elles qui porte plainte (en 2004) ou d’autres qui surveillent son compte Facebook, n’appréciant pas «les plans» du chanteur !

Bref, Lahaye détaille une existence riche en rebondissements (avec deux hommages sincères à ces amis Coluche et Balavoine, disparus la même année), tente de se dédouaner des accusateurs qui le persécutent en expliquant qu’à chaque fois il agit selon la loi ou qu’il se fait manipuler. Peu importe en fait car on ne saura jamais le fond des choses. Mais l’homme est néanmoins entier, courageux et croit en son œuvre discographique. Le texte se lit bien, non sans humour, et l’auteur livre sa vie de chanteur, au final peu reluisante malgré le succès, les femmes et l’argent.

Classé confidentiel se vendra-t-il autant que Cent Familles (publié chez un autre éditeur à l’époque), malgré la noirceur et les soucis qui parcourent cette seconde partie d’une existence ? Reste que Lahaye est un chanteur attachant dont l’œuvre ne se résume pas aux tubes FM qu’il doit reprendre sans cesse lorsqu’il passe en télé. Il y a derrière ce chanteur à part, un peu hors norme, quelque chose de bien plus passionnant que ces affaires de mœurs ou ces mauvais concerts aux airs de tube d’un jour.


Jean-Laurent Glémin
( Mis en ligne le 01/06/2016 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd