L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Samedi 19 août 2017
  
 
     
Le Livre
Essais & documents  ->  
Questions de société et d'actualité
Politique
Biographies
People / Spectacles
Psychologie
Spiritualités
Pédagogie/Education
Poches
Divers

Notre équipe
Littérature
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Essais & documents  ->  People / Spectacles  
 

Docteur Renaud, Mister Renard
Renaud Séchan   Comme un enfant perdu
XO 2016 /  18.90 € - 123.8 ffr. / 307 pages
ISBN : 978-2-84563-265-3
FORMAT : 13,6 cm × 21,6 cm
Imprimer

Depuis près de 20 ans, on remarque le retour de Renaud (né en 1952) après une longue et douloureuse descente aux enfers (causée par l\'alcool et le départ d\'une femme). Déjà en 2002, avec l\'album Boucan d\'enfer, le chanteur revenait sur le devant de la scène après une longue absence. A près de 65 ans, l\'artiste renait avec un nouvel album et une autobiographie alors que les médias travaillaient déjà sur sa nécrologie...

Renaud raconte donc son incroyable destinée. Fils de l\'écrivain Olivier Séchan, il évolue dans le XIVe arrondissement parisien en compagnie de ses frères et sœurs. Très vite, le loubard prend le pas sur l\'écolier modèle (alors qu\'il fréquente le lycée Montaigne) mais son éducation familiale permet au jeune rebelle de respecter tout de même l\'autorité. Gentil anarcho-communiste, Renaud vit 1968 comme un départ, il écrit des poésies subversives et se fait connaitre en jouant dans la rue avec sa guitare. Ses rencontres avec les comédiens du Café de la Gare puis Coluche qui l\'invite à faire ses premières parties de spectacle lui font rencontrer Paul Lederman (alors producteur de Coluche) qui lui propose de financer son premier album.

De 1975 à aujourd\'hui, le chanteur iconoclaste, amoureux des mots populaires, tendres et provocateurs, a enchainé les succès et les ventes (2 millions d\'albums en 1985 et 2002, avec en moyenne 500000 pour les autres). Il inclut d\'ailleurs dans ces pages certains extraits de ses textes les plus significatifs. Le lecteur est donc totalement immergé dans cet univers musical où les mots expriment la révolte, l\'amour, la tendresse, la douleur et parfois le bonheur avec cette fameuse touche de verlan et de vulgarité assumée.

L\'anarcho-droit-de-l\'hommiste Renaud n\'a pu gérer cette carrière sans sombrer dans une curieuse paranoïa (après deux voyages en Russie et Cuba où il se croit persécuté par les communistes) et l\'alcool (qui a entrainé deux divorces). C\'est donc comme \"revenant\" (après une nouvelle cure de désintoxication) qu\'il raconte son parcours, ses voyages, ses femmes, ses enfants, ses tournées, ses tournages, sa fortune, etc. Le livre se dévore ; bien écrit, il nous replonge dans 40 ans d\'histoire de la chanson, et l\'on suit avec intérêt et compassion les déboires d\'un homme victime de son extrême sensibilité. Puis sa vie recluse à l\'Ile sur la Sorgue où ses amis tentent de le sauver d\'une mort annoncée.

Renaud, chanteur à part dans la génération des Balavoine, Goldman, Berger, Souchon, pour son coté anar, sa voix érayée (qui chante faux) et ses textes engagés, continue donc son petit bonhomme de chemin en vendant énormément de disques. Enfant de 68, avec des vers violents - \"La France est un pays de flics - à tous les coins d\'rues y en a cent - pour faire régner l\'ordre public - il assassinent impunément\", Hexagone, 1975 -, il écrit aujourd\'hui après avoir tout de même bien bourlingué : \"Nous étions des millions - entre République et Nation - protestants et catholiques - musulmans, juifs et laïques - sous le regard bienveillant - de quelques milliers de flics - solidaires avec ceux de Charlie. - Alors je me suis approché - et j\'ai embrassé un flic\" (J\'ai embrassé un flic, 2016). L\'époque a changé certes, mais Renaud s\'est aussi assagi !

Une très belle autobiographie, à la fois impudique et sobre, complète et intimiste, que nous recommandons vivement. La vie d\'un artiste est ainsi faite de succès et de douleurs profondes. Souhaitons au chanteur talentueux de ne pas sombrer à nouveau dans les travers de l\'alcool (qu\'il décrit avec un réalisme très cru) et de retrouver la sérénité ! Car à 64 ans, la vie n\'est pas finie.


Jean-Laurent Glémin
( Mis en ligne le 10/06/2016 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Lettres à mon frère Renaud
       de Thierry Séchan
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd