L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 17 décembre 2017
  
 
     
Le Livre
Essais & documents  ->  
Questions de société et d'actualité
Politique
Biographies
People / Spectacles
Psychologie
Spiritualités
Pédagogie/Education
Poches
Divers

Notre équipe
Littérature
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Essais & documents  ->  Spiritualités  
 

L’incroyable découverte de la religion baha’ie
André Brugiroux   Le Prisonnier de Saint-Jean d’Acre
Etre & Connaître 2006 /  18.50 € - 121.18 ffr. / 252 pages
ISBN : 2911198166
Imprimer

Saviez-vous que le Christ a eu un successeur ? Nouveau messie, «éducateur universel», venu prêcher la paix et l’amour entre les hommes, cette figure se nomme Baha’ullah, né en Perse en 1812 et mort en exil à Saint-Jean d’Acre, en 1892. Voilà le message surprenant de cet ouvrage, Le Prisonnier de Saint-Jean d’Acre.

Dans ce long plaidoyer pour la réconciliation entre les peuples, André Brugiroux, qui toute sa vie a parcouru la planète à la rencontre de ses frères humains, nous raconte l’histoire de cette religion baha’ie et de son fondateur. La découverte qu’il nous fait partager est troublante : la vie de Baha’ullah est en effet assez similaire à celle du Christ (révélation divine, charisme, humilité). Persécuté et chassé d’Iran en 1853, il a passé les quarante dernières années de sa vie à tenter de transmettre son message de paix, à travers une œuvre écrite immense, mais aussi par des missives à tous les souverains de la planète dont certains, comme la reine Marie de Roumanie, y ont été sensibles. Si la religion baha’ie ne nous est pas familière, elle a pourtant essaimé dans la plupart des pays de la planète, et compte aujourd’hui cinq millions de fidèles.

Une grosse partie du livre d’André Brugiroux est consacrée à la présentation de la foi baha’ie. Le message de Baha’ullah déclare l’unité fondamentale de toutes les religions, qui ont été révélées progressivement par les «manifestations» successives du Dieu unique : Krishna, Abraham, Bouddha, Moïse, le Christ, Mahomet et le Bab. La révélation baha’ie n’est qu’une étape supplémentaire de l’Alliance, c’est-à-dire le rapprochement entre l’homme et Dieu. Baha’ullah sera lui-même un jour appelé à avoir un successeur qui instaurera une nouvelle religion, quand l’évolution sociale l’exigera. Pas avant mille ans, a pris soin de préciser le fondateur du baha’isme. En attendant, Baha’ullah prône la nécessité de l’unification du monde, de l’établissement d’une paix perpétuelle et universelle et de la justice sociale. Il revendique le partage des richesses, l’éducation pour tous, l’égalité des hommes et des femmes… Des idées plutôt révolutionnaires pour leur temps, puisque la révélation baha’ie date du milieu du XIXe siècle !

André Brugiroux a écrit ce livre en 1980 et, s’il a pris soin de l’actualiser, on sent néanmoins dans certains passages l’influence d’un contexte aujourd’hui disparu : le temps du communisme et de la guerre froide. L’auteur ne dit pas s’il s’est lui-même converti au baha’isme, mais la chaleur de ses propos et son manque total d’esprit critique le laissent penser. C’est dommage, car cela ternit d’une certaine naïveté le fond de son propos, qui est de nous révéler un fait historique, toute une partie de l’histoire de l’humanité largement méconnue en Occident.


Marie-Pierre Noguès-Ledru
( Mis en ligne le 17/06/2006 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd