L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Jeudi 17 août 2017
  
 
     
Le Livre
Sciences, écologie & Médecine  ->  
Sciences
Médecine & psychologie
Ecologie & nature

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Sciences, écologie & Médecine  ->  Sciences  
 

Un génie secret
Jean-Marc Lévy-Leblond    Collectif   Lettres à Alan Turing
Thierry Marchaisse Editions 2016 /  17,50 € - 114.63 ffr. / 240 pages
ISBN : 978-2-36280-097-9
FORMAT : 14,0 cm × 20,5 cm
Imprimer

Il y eut Darwin et la théorie de l’évolution qui bousculait l’idée d’un être humain, enfant choyé de la Création. Il y eut Freud et la théorie de l’inconscient qui balayait le fameux «libre arbitre» et l’idée d’un homme maitre de ses actes. Il y eut Einstein et la théorie de la relativité qui remettait en cause l’idée d’un univers aux règles immuables… On disait alors que le roi était nu, que l’Homme avait été découronné, perdait de sa majesté. Et puis il y eut Turing, Alan Turing, l’homme qui acheva de déposséder l’Homme de sa primauté en lui proposant un rival, la machine, une machine qui, un jour, serait capable de penser, voire de se reproduire en être pensant. Alan Turing, l’homme qui inventa l’ordinateur, le mathématicien brillant qui cassa le code de la machine Enigma et décida peut-être – avec d’autres savants – de l’histoire du monde. Alan Turing qui mourut d’être homosexuel dans une société qui lui contesta, de ce fait, son génie. Alan Turing dont le nom résonne aujourd’hui, dans une société un peu plus tolérante, à la fois comme un génie et comme un martyr. Alan Turing qui retrouve enfin sa place dans l’Histoire.

Comment parle-t-on aux génies ? Que dire à un homme peu à l’aise dans une société qui a fini par le pousser au suicide ? Qu’écrire à un savant dont l’esprit peut, à un certain niveau d’abstraction et de complexité, sembler si étranger ? C’est la question et c’est l’enjeu de ces Lettres à Alan Turing, réunies par le physicien et essayiste Jean-Marc Lévy Leblond, fasciné comme d’autres par une pensée et un destin si singuliers. Entouré de philosophes, d’ingénieurs, de physiciens, de biologistes, etc., J.M. Lévy-Leblond renoue le fil d’une histoire brutalement interrompue par un suicide, en restaurant le savant dans son œuvre. L’idée de ces lettres, qui sont autant de conversations avec un illustre disparu, a donné de beaux textes, que l’on s’adresse à Sade, à Barthes, à Shakespeare… Mais avec Turing, les éditions Thierry Marchaisse vont un peu plus loin et contribuent à réparer une injustice, à restaurer un immense savant dans la position qu’il mérite au sein de la république des esprits.

Le nom de Turing circule depuis peu dans le grand public : le cinéma, la littérature lui ont rendu justice. Mais le risque de transformer l’homme en icône ou en prophète malgré lui est grand : avec cet ouvrage, c’est un Turing accessible qui se dévoile, un Turing avec qui l’on peut plaisanter en l’accusant d’outrage mathématique (Pierre Berloquin), un Turing dont on évalue la postérité, hors des seules mathématiques, dans le domaine de la biologie, un Turing avec lequel Merleau-Ponty s’amuse en lui adressant une lettre fine autant que parodique (François Rivenc), un Turing assailli de cartes postales, sollicité par Socrate (Nazim Fatès) ou par un inventeur moins reconnu (Sara Touiza-Ambroggiani), etc. Les textes sont variés, depuis le débat scientifique gentiment vulgarisé, jusqu’à la fantaisie littéraire, la critique cinématographique (la question de l’intelligence artificielle, traitée si amplement par le cinéma, est une conséquence immédiate des réflexions et des travaux de Turing) ou la nécrologie en sympathie.

Tutoyé, vouvoyé, apostrophé, sollicité, résumé : Turing est diversement envisagé par ses divers correspondants qui reviennent sur son œuvre, sa vie, son héritage intellectuel ou encore la diversité des applications de son travail. C’est sans doute le propre du génie d’irriguer une société, de se déployer bien au-delà de la seule sphère d’une science pour toucher à l’universel. Ces Lettres à Alan Turing constituent, de la sorte, non seulement une introduction très subtile et en même temps très accessible à l’œuvre et à la pensée de Turing, mais elles nous ramènent également, avec humour, avec compassion, avec de l’esprit, à ce qui semble le plus inaccessible : le génie.

Un ouvrage à la fois inspirant et accessible, pour tous ceux que le personnage de Turing fascine et qui recherchent, au-delà d’une stricte biographie scientifique, à comprendre l’homme et son influence sur notre temps.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 18/05/2016 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2017
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd