L'actualité du livre
Littératureet Romans & Nouvelles  

Entrez dans la danse
de Jean Teulé
Julliard 2018 /  18,50 €- 121.18  ffr. / 158 pages
ISBN : 978-2-260-03011-9
FORMAT : 13,5 cm × 20,5 cm

Flash mob

Le 12 juillet 1518, très exactement, nous le savons grâce à l'imprimerie qui a vu le jour près d'un siècle auparavant, une étrange épidémie s'empare de Strasbourg qui fait alors partie du Saint-empire romain germanique : les gens se mettent à danser jusqu'à l'épuisement, jusqu'à la mort. Pas tous les gens, seulement les plus pauvres, les plus désespérés... et ils sont des centaines... et cela va durer deux mois.

La Faculté est perplexe, ne reconnaissant ni l'épilepsie, ni l'ergotisme, ni la danse de Saint-Guy. Ce mal unique dans l'histoire n'est en fait dû qu'au  désespoir. Le clergé est radical, catholique entre Moyen-âge et Renaissance, repu de richesses et de pitances, sentencieux en diable et tourmentant à mort le petit peuple avec "les indulgences", système astucieux qui permet, moyennant finances, d'acheter ici-bas sa part d'en-haut.

Les notables, bourgeois déboussolés, essayent de trouver solution à cette frénésie macabre (en Italie, la tarentelle viendrait d'un mal similaire, attribué, lui, à la tarentule), le burgmeister sue à grosses gouttes sous son bonnet. Il faut dire qu'il a dû faire face à de sacrées difficultés durant son mandat : inondation, canicule, sécheresse, naissances de siamois, chute de météorites, famine (et anthropophagie... on mange ses propres enfants à Strasbourg, en ces temps là ), peste, lèpre et choléra, syphilis et typhoïde. Sans parler de l'invasion turque...

Point de remède à cette nouvelle épidémie, le clergé propose un pèlerinage de pénitence à la Chapelle troglodyte de Saint-Guy, à Saverne. Ainsi fut fait, mais un "obscur moine" du nom de Martin Luther propose, lui, de fonder une nouvelle religion : le peuple moins affamé, donc moins désespéré, retrouvera la raison. "Cinquante-quatre ans plus tard, c'était la Saint-Barthelemy".

Jean Teulé est un auteur saprophyte, capable de se nourrir de matières historiques non vivantes qu'il transforme en matière littéraire bien vivante ; un griot de l'histoire, conteur inspiré, drôle et paillard. Teulé est aussi un électron libre qui se ballade avec aisance dans la stratosphère de l'histoire et crée sa propre atmosphère, un impertinent qui, quand il a bien fouiné (voir la liste des remerciements), se délecte dans une écriture résolument moderne - "flash mob", ''night-clubbing", "dance-floor", "rave-party" -, imagée (la BD est bien là en images bulles au-dessus de la tête du lecteur), scatologique et iconoclaste. Teulé, enfin, est un Voltaire déjanté et survolté. Sans méthode, il frise un enseignement d'excellence.

Il faut donc lire Teulé. Âmes sensibles s'abstenir cependant, c'est jubilatoire et horriblement instructif.

Raymonde Roman
( Mis en ligne le 11/04/2018 )
Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
www.parutions.com

(fermer cette fenêtre)