L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 26 avril 2019
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2018
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Epique et magique
Hubert François   Dulmaa
Thierry Marchaisse Editions 2016 /  19 € - 124.45 ffr. / 232 pages
ISBN : 978-2-36280-091-7
FORMAT : 14,0 cm × 20,5 cm
Imprimer

Elisa est moitié française par son père, moitié mongole par sa mère… et quasi orpheline aussi, depuis la mort de l'un et la disparition – dans son enfance – de l'autre. Lourd passif dont elle a décidé de se débarrasser, la veille de commencer sa médecine, en partant en Mongolie retrouver ses racines et cette mère qui l’a abandonnée à 8 ans.

A l’arrivée, elle retrouve des bouts de famille – une grand-mère mutique, une tante «moderne» et un grand-père protecteur et évanescent – une langue et des questions. Car sa mère est loin, isolée dans un monastère à l’autre bout du pays pour une retraite rituelle. Il s’agit donc de traverser la Mongolie, avec les moyens du bord, puis de retrouver cette mère fuyante et de lui poser enfin la question du pourquoi : pourquoi avoir fui ? Pourquoi avoir abandonné sa fille et son mari ? Pourquoi avoir coupé tous les ponts ? Quel secret se cache derrière cette fuite ? Un divorce à la mongole ? Une coutume incompréhensible par un esprit occidental ?

Elisa ne doit pas seulement retrouver sa mère, elle doit également retrouver, et se réconcilier, avec sa part mongole, retrouver ses racines, sa personnalité entière. Pour l’aider dans une quête à la fois familiale, culturelle et existentielle, il y a les carnets que son père, anthropologue, a laissé, les rencontres avec un peuple qui a érigé l’hospitalité en valeur fondamentale… de même que le sens du mystère. Et puis il y a Ovoo, le grand-père, le grand homme de la famille, éduqué par les Russes, séducteur, roué, un Ulysse mongol prêt à tout pour aider sa petite fille… Car l’odyssée de cette Pénélope en quête de vérité prend un tour… surréaliste. Et dans une Mongolie où l’immensité est une autre manière de se retrouver seule avec soi-même, Elisa doit apprendre ce qu’est l’Autre et combien le monde est grand et surprenant. Son éveil, au sens bouddhiste du terme, est à ce prix.

Il y a du souffle dans ce premier roman, du souffle et une magie qui n’est pas seulement celle de l’histoire, mais aussi celle de l’écriture, et d’un style porté par un pays et une culture plutôt que par une héroïne et son histoire. Le réalisme magique, né en Amérique latine avec les Garcia Marquez, les Borges, passé au Japon avec un Murakami, trouve, en Hubert François une version à la fois française et mongole réussie. Sous sa plume, c’est une terre magique qui s’anime, aux paysages à la fois doux et âpres, où tout semble normal et exotique. Le réalisme magique suppose cette prouesse de rendre normal un fait surnaturel… Et cet art, l’auteur le maîtrise allègrement, sans doute du fait d’une intimité réelle avec la culture mongole, une intimité qu’il nous fait partager.


Gilles Ferragu
( Mis en ligne le 15/02/2016 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd