L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 17 août 2018
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Fantastique & Science-fiction
Classique
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Romans & Nouvelles  
 

Sacra famiglia
Stefano Benni   Margherita Dolcevita
Actes Sud - Lettres italiennes 2008 /  20.80 € - 136.24 ffr. / 248 pages
ISBN : 978-2-7427-7239-1
FORMAT : 12,0cm x 22,0cm

Traduction de Marguerite Pozzoli.
Imprimer

Du haut de ses quinze ans et avec quelques kilos de trop, Margherita vit dans une maison bordélique. Il suffit de regarder son père «avocat défenseur d’objets», qui passe ses journées à réparer tout ce qui lui tombe sous la main : un vrai sacerdoce ! Et sa mère, Emma, «pas très belle, un peu fanée, ressemble à un sachet de thé utilisé», elle fume des «virtuals», cigarettes imaginaires, tout en visionnant «Eternal Love», série lacrymogène. Et ce n’est pas son frère aîné boutonneux et fan de foot, ni Eraclito, un «casse-couilles» surdoué, et encore moins son grand-père qui mange des aliments périmés pour se mithridatiser, qui sauveront ce curieux tableau. Mais elle les aime, et surtout ils la laissent libre, libre d’écrire des poèmes à deux sous, de se promener dans la prairie à la rencontre de la Petite Fille de la Poussière et de se goinfrer dès le réveil.

Mais voilà qu’un jour, une habitation futuriste sous forme de cube noir s’érige sous leurs fenêtres. Adieu la tranquillité, Margherita comprend vite la menace que constitue la famille Del Bene, anges noirs venus d’ailleurs. Derrière leurs sourires de façade, ils commencent peu à peu à s’immiscer dans sa vie. Sous couvert de conseils plus ou moins avisés, voici que ses parents paraissent hypnotisés par les Del Bene, se transformant peu à peu, au gré de leur volonté. Sa mère se badigeonne de crèmes douteuses, son père se pare d’un toupet, l’aîné se brosse les dents plus que de raison et Eraclito se terre dans sa chambre pour tuer les méchants monstres d’un jeu vidéo. Et quand elle constate que son père part des nuits durant pour d’étranges missions, la pétulante Margherita décide d’agir, avec l’aide son chien, Roupi.

Intelligente et bourrée d’humour, Margherita est un personnage bien attachant. A travers son regard toujours cynique, la vie de sa famille devient une sorte de farce littéraire enlevée et pétillante. Stefano Benni a réussi une fable truculente, sans fausse note.


Catherine Martinez-Scherrer
( Mis en ligne le 12/03/2008 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd