L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Dimanche 24 juin 2018
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2017
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Littérature Américaine  
 

Psychopathe en liberté…
Elizabeth Brundage   Dans les angles morts
Quai Voltaire 2018 /  23,50 € - 153.93 ffr. / 528 pages
ISBN : 978-2-7103-8381-9
FORMAT : 13,5 cm × 22,0 cm

Cécile Arnaud (Traducteur)

Imprimer

Le psychopathe est un personnage récurrent dans les romans policiers américains, et Dans les angles morts ne fait pas exception à la règle. Dans ce roman très noir, dès les premières pages, le lecteur apprend la mort de Catherine, assassinée d’un coup de hache dans la tête, vraisemblablement en présence de sa fille de trois ans. Élisabeth Brundage pratique alors un long retour en arrière et revient sur l’histoire de cette ferme naguère lieu d’une vie d’une famille nombreuse, les Hale et leurs trois fils. Ferme maudite ? À la suite de la faillite des Hale et du suicide des parents, la ferme est vendue à un jeune couple new-yorkais : lui, George, universitaire, spécialiste d’histoire de l’art, elle, Catherine, qui a abandonné son travail de restauratrice de tableaux pour élever leur fille la petite Franny.

George est spécialiste des peintres américains qui ont pris les paysages de cette région (Chosen, état de New York) comme centre de leur œuvre. Séducteur, séduisant, il s’impose à la petite communauté, tandis que Catherine semble davantage en retrait. Le jeune couple s’installe reçoit, semble s’adapter à cette vie semi-rurale. Un couple manifestement mal assorti à tous points de vue : milieux sociaux, personnalités, croyances... Autour d’eux, les habitants de Chosen : paysans en difficulté, habitants de la petite ville, le policier et son épouse qui a vendu à George la ferme, new-yorkais aisés qui cherchent un dépaysement à la campagne, des universitaires. Toute une micro-société décrite par touches, qui sera atteinte par le drame.

Orphelins, dépossédés de leur maison, de leurs parents et d’une certaine façon de leur vie, les trois fils Hale viennent travailler à restaurer la maison, sans que Catherine connaisse leur histoire personnelle. L’entente se noue entre la jeune femme et les trois garçons à peine sortis de l’adolescence et recueillis par un oncle une peu marginal. L’histoire se déroule essentiellement sur l’années 1979, avec un ultime épisode en 2004 et une fin inattendue à plus d’un titre...

On n’en dira pas davantage pour conserver le suspense de ce roman très américain à la lecture aisée, et qui observe les codes du thriller, mais dont on peut regretter que les personnages ne soient pas davantage travaillés, un peu réduits à des stéréotypes. Regretter également que l’auteur hésite entre réalisme et fantastique, alors qu’elle fait à plusieurs occasions de la maison un lieu hanté et que le prologue insiste sur cet aspect, posant en fil directeur l’idée que ce sont les maisons qui choisissent leurs occupants...


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 31/01/2018 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd