L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 24 juin 2019
  
 
     
Le Livre
Littérature  ->  
Rentrée Littéraire 2018
Romans & Nouvelles
Récits
Biographies, Mémoires & Correspondances
Essais littéraires & histoire de la littérature
Policier & suspense
Classique
Fantastique & Science-fiction
Poésie & théâtre
Poches
Littérature Américaine
Divers
Entretiens

Notre équipe
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Poches
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Littérature  ->  Littérature Américaine  
 

Desesperate housewife
Rachel Ingalls   Mrs Caliban
Belfond - Vintage 2019 /  16 € - 104.8 ffr. / 127 pages
ISBN : 978-2-7144-7990-7
FORMAT : 14,1 cm × 20,6 cm

Céline Leroy (Traducteur)
Imprimer

Une longue nouvelle ou un court roman de Rachel Ingalls, paru en 1982, qui se veut une réécriture de contes classiques : la Belle et la Bête ou encore la Belle et le prince charmant…

Ici Dorothy, la belle, est une femme au foyer américaine qui s’ennuie auprès d'un mari, Fred, avec qui elle ne partage plus rien. La séparation est venue de deux drames : la mort de leur fils et la fausse couche du bébé qu’elle attendait. Depuis, le couple n’a cessé de s’éloigner, lui se perdant dans son travail et sans doute une liaison, et elle s’absorbant dans le jardinage et la tenue de sa maison. Ses deux seuls contacts : son jardinier et une amie, Estelle, avec qui elle partage des fous rires et éventuellement un verre d’alcool.

Dans ce morne quotidien survient un prince charmant sous la forme d’une sorte de gigantesque crapaud, échappé d’un laboratoire qui l’avait capturé et soumis à de multiples expériences. Une histoire d’amour s’ensuit, peut-être unilatérale… et qui se termine mal.

Un conte féministe pour dire la solitude, l’envie de rêve… La quatrième de couverture est enthousiaste, mais on peut sans doute exprimer un avis plus réservé sur ce texte gentillet qui accumule les clichés : l’épouse au foyer frappée d’un drame et qui s’ennuie, le mari incapable de la comprendre, l’amie proche et confidente indigne, etc. Quant au héros (réel ou rêvé ?) - «Une grenouille géante de près de deux mètres» -, on peut émettre des doutes sur son charme, même si l’auteure en fait beaucoup en lui accordant de remarquables facultés d’adaptation.


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 29/03/2019 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd