L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Vendredi 16 novembre 2018
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Retour à Jérusalem
Chochana Boukhobza   Le Troisième Jour
Gallimard - Folio 2012 /  6.95 € - 45.52 ffr. / 382 pages
ISBN : 978-2-07-044602-5
FORMAT : 11cm x 18cm

Première publication française en août 2010 (Denoël)
Imprimer

Rachel, jeune violoncelliste étudiant à la Julliard School de New York, et son professeur Elisheva se rendent à Jérusalem afin de participer à un concert qui revêt pour les deux virtuoses un caractère important. Car il s’agit aussi d’un retour dans une ville où elles ont toutes les deux passé une partie essentielle de leur existence : si Rachel est née au Maroc, elle a passé son enfance et sa jeunesse à Jérusalem où ses parents ont émigré tôt après sa naissance. Quant à Elisheva, Israël est la terre où elle a pu se reconstruire après avoir survécu aux camps. Là, elles retrouvent leur famille et les problèmes qu’elles avaient quittés en partant pour les États-Unis, mais aussi leurs amis et leurs amours, avec des souffrances toujours vives voire foudroyantes.

Ce roman aurait pu s’intituler «Si je t’oublie Jérusalem…» car la ville sainte est un personnage à part entière de l’histoire pour ces deux femmes qui apparaissent comme des exilées. Le séjour de trois jours organisé par le professeur mondialement connu n’est pour elle qu’un alibi pour pouvoir rendre enfin une justice qui se faisait attendre depuis plus de quarante ans (nous sommes en 1990). Elle compte assassiner le SS qui l’a torturée, elle et de très nombreuses femmes, et a laissé sur son corps des séquelles inaltérables.

C’est donc à Jérusalem que tout doit s’accomplir pour l’une et l’autre femme ; Rachel doit répondre aux questions qui bouleversent sa vie : la nature des liens qui l’attachent encore à sa famille, le choix entre son art et l’amour qui ne l’attend plus vraiment mais qu’elle espère. Quant à Elisheva, l’enjeu est aux dimensions de l’histoire : tout paraît en place pour qu’elle puisse asséner enfin le châtiment à un criminel jusque-là impuni.

Une vraie gravité se dégage du roman de Chochana Boukhobza mais sans doute aimera-t-on que les thèmes traités, blessures d’enfance et de jeunesse, promesse faite aux morts, impliquent une écriture plus précise, plus soutenue parfois. La puissance d’évocation demeure néanmoins ; la dernière scène marquera avec force un lecteur ému et tremblant.


Amélie Bruneau
( Mis en ligne le 23/04/2012 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2018
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd