L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 17 juin 2019
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Éducation oxfordienne
Naomi Alderman   Mauvais Genre
Seuil - Points 2011 /  7.70 € - 50.44 ffr. / 409 pages
ISBN : 978-2-7578-2796-3
FORMAT : 11cm x 18cm

Traduction de Hélène Papot

Première publication française en avril 2011 (L'Olivier)

Imprimer

Second roman de la toute jeune romancière Naomi Alderman (née en 1974), après La Désobéissance (Éditions de l’Olivier, 2008), Mauvais genre est tout aussi réussi. Cette fois-ci, c’est dans la prestigieuse Oxford que nous entraîne Naomi Alderman. Le narrateur, James Stieff, qui est le héros principal, appartient à une famille de la classe moyenne anglaise et, après sa sœur Anne, ambitieuse et froide, à qui le doute est inconnu, il s’apprête à suivre des études de physique. D’emblée, tout le décourage : l’ambiance, le décor et, plus que tout, les étudiants et les professeurs censés l’encadrer (le célèbre tutorat anglais) ! Il rêve de loin à l’inaccessible Emmanuella, superbe étudiante espagnole, à qui rien ne manque, ni la beauté ni l’aisance ni l’argent, petite amie d’un des étudiants suédois de son groupe de travail. Il accumule déceptions et frustrations jusqu’au jour où il fait une mauvaise chute au cours d’un jogging solitaire. Chute qui semble en annoncer d’autres mais, à sa surprise, James est relevé - dans tous les sens du terme - par la douce et paisible Jess, étudiante brillante en musicologie. Grâce à elle, il entre dans le cercle du richissime Mark Winters, qui, capable d’être brillant, et pervers, est surveillé de loin par sa famille.

Mark décide d’héberger tout son groupe d’amis : James, Jess, Franny l’intellectuelle juive, Simon le fils de famille anglais, Emmanuella, dans l’immense maison qu’il occupe. S’écoulent, entre fêtes bien – trop - arrosées, aventures masculines de Mark, visites remarquées de sa mère Isabella, examens réussis de justesse, quelques année estudiantines heureuses.

Heureuses du moins en apparence car Naomi Alderman aime à dynamiter en douceur ces apparences brillantes : le délabrement de la maison répond au délabrement des esprits, les professeurs sont médiocres et peu respectables à plus d’un titre, les relations ne peuvent être que faussées dans cette ambiance délétère. Oxford : lieu prestigieux de formation des élites... mais quelles élites ? Pour quelle vie ? Tout n’est qu’apparences masquant des réalités sordides ou mesquines. Nul n’en sort grandi ! Et avec ces atouts faussés, il faut affronter la vie, la vraie vie avec son cortège de petites et de grandes déceptions, de difficultés, de joies éphémères.

Le roman est construit en trois parties dissymétriques, précédées d’un prologue : ''I - les mensonges'', ''II - Les apparences'', ''III - les leçons'', une troisième partie brève, en forme d’épilogue, qui renoue avec le prologue.

Un roman d’apprentissage sur les élites sociales qui se construisent résolument dans la futilité et l’instant présent, à quelques exceptions : Nicola, Jess, Franny ou l’exaspérante Anne... Chaque personnage est intéressant, et bien campé ; Naomi Alderman maîtrise parfaitement son intrigue dans ce décor qui évoque à la fois le court roman de Forster, Maurice, et le film qui avait fait fureur dans les années 90, 4 mariages et un enterrement (Mike Newell, 1994). Un Maurice qui ne s’arrêterait pas au mariage du jeune aristocrate, mais laisserait la vie rebondir et l’occasion se représenter au narrateur. On pense aussi à l’américain Maître des illusions de Donna Tartt (1992).

Un bon roman d’une jeune romancière qui d’emblée s’inscrit avec aisance dans la grande tradition romanesque anglaise.


Marie-Paule Caire
( Mis en ligne le 26/04/2012 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd