L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mercredi 20 février 2019
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

Confession d'une enfant du siècle
Justine Lévy   Rien de grave
Le Livre de Poche 2005 /  5.50 € - 36.03 ffr. / 224 pages
ISBN : 2-253-11182-1
FORMAT : 11x18 cm

Première édition : Stock, 2004
Imprimer

Louise est sous le choc. La maîtresse de son beau-père, ex-mannequin au «regard de tueuse», lui a volé son mari. Adrien et elle s’aimaient comme deux enfants, «deux jumeaux» capables de «triompher de toutes les horreurs» : la drogue, les bagarres, l’avortement. Dans la peau de Louise, Justine Lévy sombre, ne ressent plus rien, perd sa joie de vivre, confiance en l’amour. Les malheurs se suivent : sa grand-mère meurt, sa mère est atteinte d’un cancer. Mais pourquoi Adrien l’a-t-il quittée ? Peut-être étaient-ils tous deux trop dépendants de leurs pères ? Le sien, BHL, «arrange toujours tout.» Faut-il «se quitter pour devenir adultes» ? Peu à peu, grâce à un nouvel amour, la lectrice de manuscrits apprend qu’«aimer ne veut pas dire se ressembler.»

Dans cette confession d’une enfant du siècle, Justine Lévy, animée par une nécessité intérieure, n’épargne personne et surtout pas elle-même. Elle ne cache ni sa lente chute sous l’emprise des amphétamines, ni sa dépression. Sa force réside dans une légèreté de ton et une bonne dose d’humour. Elle s’amuse de ses coups de gueule, de ses mensonges puérils, de ceux qui jouent les «Importants». Elle se compare à un chat, un petit ours qui hiberne pour se régénérer. Ne jamais se prendre au sérieux, même quand on touche le fond : une belle philosophie en héritage ! Justine Lévy nous rassure : rien de grave, elle va bien, son écriture charnelle, débordante d’énergie, révèle un écrivain qui n’hésite pas à tremper son moi dans la dérision.


Emmanuelle de Boysson
( Mis en ligne le 24/10/2005 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd