L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Lundi 27 mai 2019
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

La plume et la frite
Lydie Salvayre   Portrait de l'écrivain en animal domestique
Seuil - Points 2009 /  6 € - 39.3 ffr. / 214 pages
ISBN : 978-2757811566
FORMAT : 11,0cm x 18,0cm

Première publication en août 2007 (Seuil - Fiction & Cie).
Imprimer

Tobold, grand magnat de la frite et du hamburger, fait partie des plus grandes fortunes de ce monde. Auréolé d’une réussite exceptionnelle, il souhaite couronner sa carrière en s’offrant les services d’un écrivain pour rédiger sa biographie, sa bible comme il la nomme. Pressée par une situation financière catastrophique, une jeune femme accepte cette offre du bout des lèvres, Tobold ne lui inspirant que mépris. Comment aurait-il pu en être autrement, face à ce personnage vulgaire, prétentieux et grossier ? Munie d’un stylo, elle doit le suivre nuit et jour, vivre auprès de lui dans son appartement de plusieurs centaines de pièces. Décomplexé, Tobold ne lui épargne rien, lui ouvrant les portes du monde impitoyable des affaires, un monde fait de coups bas, de joies faciles et de gloires éphémères.

Révoltée par Tobold qui lui demande sans cesse de noter ses diatribes et élucubrations, la demoiselle n’a qu’une envie : fuir ce monde qui est «la figure renversée» du sien. Mais c’est oublier que l’argent peut tout offrir, même l’âme d’un écrivain pétri d’idéaux. Ce monde d’apparats est bien fascinant pour cette jeune femme gauche et empotée, comment ne pas être subjuguée par cet univers consumériste où tout semble si simple ? Mais jusqu’où peut-elle aller sans se compromettre ?

Portrait de l’écrivain en animal domestique est une satire drolatique et cynique d’une société qui ne vit que sur le registre de l’apparence et de la facilité. Lydie Salvayre s’amuse à multiplier les situations rocambolesques, n’épargnant aucun des protagonistes, les peignant jusqu’à la caricature extrême. Un livre sympathique et enjoué qui souffre parfois d’une écriture hésitante, mais sans rien enlever au plaisir de la lecture.


Catherine Martinez-Scherrer
( Mis en ligne le 23/03/2009 )
Imprimer
 
SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

 
  Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
Site réalisé en 2001 par Afiny
 
livre dvd