L'actualité du livrerencontre rencontrefemme Mardi 25 juin 2019
  
 
     
Le Livre
Poches  ->  
Littérature
Essais & documents
Histoire
Policier & suspense
Science-fiction

Notre équipe
Littérature
Essais & documents
Philosophie
Histoire & Sciences sociales
Beaux arts / Beaux livres
Bande dessinée
Jeunesse
Art de vivre
Sciences, écologie & Médecine
Rayon gay & lesbien
Pour vous abonner au Bulletin de Parutions.com inscrivez votre E-mail
Rechercher un auteur
A B C D E F G H I
J K L M N O P Q R
S T U V W X Y Z
Poches  ->  Littérature  
 

What is real ?
Jean-Paul Dubois   Les Accommodements raisonnables
Seuil - Points 2009 /  7 € - 45.85 ffr. / 275 pages
ISBN : 978-2-7578-1474-1
FORMAT : 11cmx18cm

Première publication en août 2008 (L'Olivier).
Imprimer

Au temps du sarkozysme flamboyant (comme une Rolex, pas le gothique), l'action étant située dans cette étrange année séparant la campagne présidentielle du mariage avec Carla B., Paul vit une existence de merde, comme si sa petite vie devait adhérer au vide ambiant…

Quinqua classes moyennes +, marié à Anna, femme sévèrement déprimée et sur le point d'entamer une cure de sommeil, il assiste pantois à la transformation de son père, Alexandre, devenu, suite au décès de son frère et au gré d´une étrange dialectique, son double parfait, l'héritage du golden boy foudroyé par un infarctus aidant : une icône brillante (comme une Rolex…), croquant ultra-libéralement la vie à pleines dents quand d'autres s´engoncent dans la retraite : «Alexandre, apostat flamboyant, passé en quelques semaines des pets de la pagode antique aux exhalaisons de la turbopropulsion, et de l'urticant livret A aux douceurs du CAC 40, oublieux de toute la philosophie janséniste qu'il avait si souvent professée, débutait, sur le tard, une déplaisante carrière de branleur antipathique, de sauteur de banlieue, de gigolo des mers». Car Papa s'est mis à flatter l'onde aux commandes du hors-bord de son défunt frérot…

«Je n'avais ni foi ni GPS, ma femme s'éloignait de moi chaque jour d'avantage, je vieillissais plus rapidement que mon père, ma fille inondait le pays d'objets inutiles et voraces en énergie que, par ailleurs, mon fils s'évertuait à sauvegarder. En outre, mon travail était aussi exaltant et enrichissant qu'une journée passée sur un practice de golf, mon oncle venait de mourir au volant d'une Mercedes-Benz à l'arrêt, et de partir en fumée sous les yeux ravis de son cadet, mon propre père».

Désir de fuite… Paul profite d´une invitation à Hollywood, sanctuaire du factice, pour soigner son vague à l'âme. Il est scénariste - script doctor - et son aide est demandée par la Paramount sur la réécriture d'un film français en vue d'un remake. Là, il se laisse porter, ahuri mais finalement conquis par les mœurs étranges de la tribu angeline ; il va même jusqu'à élever un champignon aux propriétés miracles dans un bol de thé sucré… Son père l'appelle sans se soucier du décalage horaire, le tient informé des progrès de «Nicolas», sa femme dort, sauvagement sédatée, et lui, il cède devant les charmes de la colline californienne, «phalènes dans l'illusion de la lumière»… Ce déni de réel prend même forme dans les traits de Selma, clone de sa femme, «une jeune femme qui avait l'âge de mes enfants et le visage de leur mère», avec qui une aventure commence…

Paul assure la narration avec un «je» plus désabusé que cynique sur ce que notre époque peut avoir de plus mortifère, ce vide, une absence de tout, de lien, de valeurs et d'envies… Comme son champignon, il végète et se régénère doucement, sans peps. Aux affres de la Ve République façon Nicolas S. – que son père appelle «la Miga» (la miette, en Espagnol) -, s'ajoutent outre-Atlantique la crise de la grève des scénaristes et la – encore – discrète montée d’un certain Obama.

Bref, un roman très contemporain, écrit efficacement, lu sans déplaisir, une tranche de vie – un chapitre, un mois – fade, comme peuvent l'être, parfois, nos propres existences. Par conséquent, un miroir utile, pour nous rappeler que, malgré tout, nous ne sommes pas des champignons…


Bruno Portesi
( Mis en ligne le 30/09/2009 )
Imprimer

A lire également sur parutions.com:
  • Vous plaisantez, monsieur Tanner
       de Jean-Paul Dubois
  •  
    SOMMAIRE  /  ARCHIVES  /  PLAN DU SITE  /  NOUS ÉCRIRE  

     
      Droits de reproduction et de diffusion réservés © Parutions 2019
    Site réalisé en 2001 par Afiny
     
    livre dvd